Al-Sissi inaugure à Damiette une série d’importants projets

Test Acount Mardi 03 Décembre 2019-20:42:00 Actualités
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a inauguré hier mardi nombre de mégaprojets à Damiette
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a inauguré hier mardi nombre de mégaprojets à Damiette

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a inauguré hier mardi nombre de projets dans le gouvernorat de Damiette, à savoir: la ville des meubles de Damiette, une station multi-services au port de Damiette, des unités de logement, un Centre d’éducation civile et un hôtel cinq étoiles, premier du genre dans la région du Delta. Un parterre de hauts responsables de l’Etat et de personnalités publiques ont assisté à la cérémonie.

Au début de la cérémonie, Al-Sissi a exprimé son estime et son respect vis-à-vis des habitants de Damiette : «Damiette est une ville que j’admire à titre personnel. J’apprécie beaucoup ses habitants pour leur travail laborieux, leur discipline et leur assiduité». En ce qui concerne la fabrication des meubles en Egypte, le Raïs a dit que son rêve était de conquérir les marchés mondiaux et de ne pas se limiter au marché local. Il a fait part de son ambition de voir les meubles satisfaire tous les goûts pour réduire l’importation dans ce domaine. Al-Sissi a tenu à se faire prendre en photo de famille avec les ouvriers de la ville industrielle des meubles de Damiette.

«L’Etat a dépensé 615 milliards de LE pour rétablir le secteur de l’électricité», a par ailleurs noté le Président, signalant à cet égard l’importance d’expliquer les choses à la population sous peine de la laisser en proie aux mises en doute. Al-Sissi a indiqué dans son intervention lors de la cérémonie inaugurale des projets à Damiette, que le volume d’électricité que l’Egypte a produit en 5 ans dépasse celui qu’elle avait produit en 60 années, qu'elle a ainsi réalisé une hausse de 28 mille mégawatts.

«Vous, Egyptiens, avez accompli ces réalisations en seulement 5 années. L’augmentation de notre production d’électricité signifie plus de développement et plus de progrès », a relevé le Raïs, tout en précisant que les exploits se font en planifiant et en faisant le suivi. « L’Egypte est devenue une plaque tournante du transfert d’électricité », a-t-il affirmé.

Al-Sissi a mis en garde contre la construction non planifiée des villes et des agglomérations urbaines. «Nous avons dû dépenser 3 milliards de LE pour réaménager les régions informelles qui ont poussé sous des pylônes de haute tension », a-t-il dit, notant que pour corriger cette situation dangereuse, il a fallu payer des sommes vertigineuses, c’est que le coût d’une construction non planifiée dépasse celui d’élaboration de plans pour faire un travail organisé et bien calculé. Le Raïs s’est ensuite adressé aux contrevenants en ces termes « Vous ne vous rendez pas compte des dégâts que vous causez à vous-mêmes, à vos enfants et à l’Etat !».

Le Chef de l'Etat a adressé un mot aux médias et aux citoyens pour les mettre en garde contre les défis auxquels l’Etat égyptien fait face. « Si nous expliquons des choses, c’est pour attirer l’attention du peuple sur les enjeux et les défis actuels. Le défi le plus dangereux nous vient de l’intérieur de l’Egypte», a-t-il indiqué, invitant les Egyptiens à regarder autour d’eux pour réaliser comment un peuple peut être capable de détruire son pays. «Je ne me lasse pas de vous le répéter. Je vais continuer à vous le dire jusqu’à ce que vous ayez une immunité contre les tentatives intérieures de faire chuter le pays», a dit le Raïs.

Al-Sissi a affirmé aux Egyptiens que l’Etat déploie de gros efforts en vue de résoudre leurs soucis. Il a exhorté tout responsable à parler aux citoyens avec transparence et franchise pour que les jeunes générations puissent comprendre ce qui se passe autour d’eux. Il a en outre mis l’accent sur l’importance de sensibiliser les gens, notamment les jeunes, aux défis et aux dangers qui nous entourent.

Al-Sissi a affirmé que l’Egypte est debout grâce à la prise de conscience de son peuple, signalant que chacun a un devoir à faire, que ce soit la mosquée, l’église, l’université, l’école… etc.

Le Chef de l’Etat n’a cessé de rappeler aux Egyptiens l’importance de la stabilité, étant un facteur clé du développement et de la construction d’un meilleur avenir. «Nous avançons de l’avant. Il n’y a pas de retour en arrière », a-t-il martelé avant de renchérir que « tout est planifié, bien calculé et chaque projet a son budget et les fonds nécessaires à sa mise à exécution». «Si nous évoquons le projet de station nucléaire de Dabaa, associé aux projets de développement du secteur de l’électricité dans son ensemble, nous parlons donc d’environ un trillion de LE », a indiqué le Raïs. Il a souligné que la conjoncture économique en 2016 était désastreuse, tandis qu’aujourd’hui, la situation s’est nettement améliorée. «Vous voyez vous-mêmes les résultats », a-t-il dit, souhaitant que l’avenir soit encore meilleur.

Avant de conclure, le Raïs a aussi évoqué le dossier des lacs d’Egypte. Il a promis aux Egyptiens que les lacs vont être nettoyés et développés selon les critères mondiaux en vue de les ramener à leur état naturel initial, demandant aux responsables d’embellir l’image de l’Egypte pour que les futures générations puissent vivre dans un pays digne du nom Egypte.

en relation