Nestle

“Not your Habibti”, le slogan d’une designer palestinienne contre le harcèlement

Test Acount Mercredi 16 Janvier 2019-20:07:13 Photo du jour
Des T-shirts de la ligne de vêtements lancée par Yasmeen Mjalli, dans la boutique de Ramallah le 19 décembre 2018
Des T-shirts de la ligne de vêtements lancée par Yasmeen Mjalli, dans la boutique de Ramallah le 19 décembre 2018

Les trois mots se détachent en lettres imprimées sur un T-shirt ou brodées sur une veste en jean: “Not your habibti (Pas ta chérie)!” : avec sa ligne de vêtements, Yasmeen Mjalli veut redonner confiance aux Palestiniennes face au harcèlement de rue.

“Quand une femme est exposée à tant de harcèlement dans la rue, elle commence à s’habiller de manière à se protéger, elle se cache” derrière ses vêtements, dit la designer américano-palestinienne de 22 ans, accoudée au comptoir de sa boutique à Ramallah en Cisjordanie occupée.

Les habits qu’elle dessine pour sa marque BabyFist veulent “redonner confiance aux femmes”. Sur des tissus plutôt sobres et des sacs en toile, des messages en arabe et en anglais sont inscrits au milieu de dessins de fleurs et de silhouettes: “Chaque rose a sa révolution”, “La voix des femmes déplace la montagne”...

Des phrases que cette diplômée en histoire de l’art a d’abord tracées à la peinture sur ses propres vêtements, en réaction aux situations auxquelles elle a dû faire face à son arrivée en Cisjordanie, après avoir grandi aux Etats-Unis, élevée par des parents palestiniens.

“J’ai eu droit à des commentaires, des regards insistants et gênants, le genre qui vous fait sentir que votre intimité a été violée. J’ai été agressée dans les rues, des gens me touchaient”, dit-elle, attrapant son bras recouvert de tatouages pour mimer le geste. En août 2017, elle lance sa collection de vêtements et, quelques mois plus tard, ouvre une boutique à Ramallah pour compléter les ventes en ligne.

en relation