‪Rompre ne veut pas dire perdre ‬

Ingi Amr Dimanche 09 Août 2020-14:21:04 Chronique et Analyse
‪Rompre ne veut pas dire perdre ‬
‪Rompre ne veut pas dire perdre ‬

 

Il faut savoir quitter la table quant l'amour est desservi avait dit Charles Aznavour. Il a totalement raison. Certaines relations doivent être rompues. Ça ne vaut pas la peine de continuer dans une relation toxique. « Relation » ne signifie pas uniquement relations amoureuse. Le terme passe pour amoureux, amis, collègues, voisins, proches… 

‪Il existe des relations qui ne font qu'apporter des émotions négatives, du stress, des malentendus, des conflits… Ce type de relations exige une rupture. La fin est inévitable. Il n'est question que de temps et de patience.  

‪Dans ce cas, la décision de rompre, est la meilleure. Rompre avec une personne toxique n'est point considéré comme une perte. Au contraire, quiconque parvient à se débarrasser des relations toxiques qui empoissonnent sa vie est gagnant.  

Il faut d'abord définir la personne toxique pour pouvoir la reconnaître. Il existe quatre types de personnes toxiques. Les effrayants : ce sont des personnes dont vous pouvez avoir peur, que ce soit physiquement (un conjoint violent, un camarade de classe violent) ou émotionnellement (séducteurs, maîtres de chantage et culpabilisateurs). Les séducteurs sont absolument redoutables. Ils sont capables de vous attirer vers eux pour retirer des bénéfices à vos dépends.  

‪Les maîtres du chantage ont un ascendant sur vous. Ils détiennent parfois un dangereux secret sur vous. Quant aux culpabilisateurs, ils font des remarques et des critiques sur votre comportement. Les effrayants peuvent aussi être supérieures socialement. Les mendiants sont des personnes ennuyeuses, très négatives et déprimantes mais que vous connaissez par pitié. Les nostalgiques: ce sont un type de personnes avec lequel vous avez, dans un contexte particulié, partagé une souffrance commune. Cette souffrance terminée, vous n'avez rien en commun. Pourtant vous n'osez pas briser cette amitié. Les colleurs: ce sont les personnes envers qui vous éprouvez une sympathie sans vraiment les appréciez. Il s'agit d'une fausse amitié.  

‪Comment donc identifier la personne toxique ? Il faut être attentif envers les émotions qu'ont ressent avant de voir la personne, pendant qu'on la voit et après l’avoir vue. Si ces émotions sont majoritairement négatives, donc c’est une personne toxique. Le plus facile bien sûr c'est d'éviter les personnes toxiques ou de garder des distances avec elles. Mais si cela n'est pas possible, le mieux est de s'en débarrasser. 

Relations toxique à éviter 

Si vous êtes dans une relation toxique et qui porte atteinte à votre bonheur, vous devez songer à partir. Voici les signes qui montrent que la relation n'est pas saine.Source: terrafemina.com

Etre émotionnellement épuisé 

Si vous mettez toute votre énergie dans les disputes c'est qu'il y a un problème. Une relation saine repose sur le bonheuret l'accomplissement 

Vous n'êtes pas vous-même 

L'autre ne supporte pas certains aspects de votre personnalitéou certaines de vos passions ou centres d'intérêt ? Si cette personne ne vous aime pas comme vous êtes, vous pouvez être certaine qu'elle ne vous mérite pas. Fuyez ! 

Faire tout pour éviter les disputes 

Vous pensez probablement qu'il est préférable pour votre relation d'éviter constamment les disputes. Le problème, c'est que vous cumulez les non-dits et à force, tout risque d'exploser d'un coup. Surtout si vous agissez à l'encontre de vos valeurs personnelles. La peur de provoquer une disputeou de vous séparer de votre conjoint ne doit pas être une raison de tout laisser passer. 

Penser au passé au lieu d'avancer 

Votre relation est au point mort ? C'est peut-être parce que vous n'arrêtez pas de ressasser le passé. Vous pensez à d'anciennes disputes ou discordes qui n'ont pas été résolues et vous vous demandez comment remettre le sujet sur le tapis.  

La vie professionnelle est impactée 

Rester en contact avec l'autre durant la journée peut avoir des avantages, mais cela risque de porter préjudice à votre productivité.  

Cacher des choses  

Vous savez très bien que certaines choses vont l'énerver, mais vous ne devez pas lui mentir pour éviter une dispute. Une relation saine est basée sur la confiancemutuelle, n'oubliez pas. 

Atteinte au bien être  

Dans une relation saine, les deux parties se soutiennent mutuellement et se soucient du bien-êtrede l'autre. 

Pas en sécurité 

En aucun cas, vous ne devez pas vous sentir mal à l'aise ou en danger dans une relation. Parlez-en à vos proches et quittez le partenaire immédiatement. 

Ne pas penser à soi 

Une relation ne doit pas tourner autour d'une seule et même personne. Vos envies et vos besoins doivent être respectés, tout comme ceux de l'autre. C'est un équilibre nécessaire, à respecter pour une relation saine. 

Faire ressortir le pire chez l'autre 

Dans une relation saine, les deux parties doivent s'inspirer et se pousser vers le haut. Si vous n'arrivez pas à cela et que vos côtés sombres ressortent quand vous êtes ensemble, c'est qu'il y a un problème. 

Mieux vaut être seul 

Évidemment, il est normal d'avoir envie de passer quelques moments en solitaire. Mais si cette pensée est récurrente et que vous préférez toujours être seule plutôt que de voir l'ami ou le conjoint c'est qu'il y a un problème. 

Faire face à des ultimatums 

Si votre ami ou partenaire vous menace régulièrement de vous quitter pour que vous agissiez différemment, c'est qu'il essaye totalement de vous manipuler. Vous ne devez pas vous laisser faire. 

Tout reprocher 

Dès que quelque chose ne se passe pas bien ou qu'une mauvaise nouvelle survient, votre partenaire va forcément vous remettre la faute dessus. Votre partenaire ne peut pas tout vous reprocher. 

Il y a plus de négatif que de positif 

Si vous pesez le pour et le contre, il ressort plus de contres. Pourtant, votre relation doit vous apporter plus de bonheur et de bonnes choses que de la tristesse ou de la rancoeur. 

Manque de respect 

Le respect est le critère clef d'une relation saine et heureuse. Vous devez absolument vous respecter l'un l'autre pour avancer ensemble. 

Pas de bonheur  

Finalement, c'est la question la plus importante à vous poser. Si on ne se sent pas heureux avec la personne, pourquoi continuer?  

 ‫

 

Comment rompre avec un ami? ‫ 

Si une amitié est toxique, voici quelques conseils pour une rupture amicale douce et respectueuse. 

Analyser la situation 

Les amitiés ont leurs hauts et leurs bas. Rompre avec un ami ne s’avère donc pas toujours la juste solution. Avant de commettre un geste que vous pourriez regretter, commencez par analyser la situation. Est-ce un problème passager ou une attitude qui ne cesse de se répéter? Cet ami vous soutient-il dans votre vie ou est-il plutôt toxique? Ses comportements contreviennent-ils à vos valeurs?  

Communique

Il existe parfois beaucoup de non-dits entre amis. On évite de dire tout haut ce que l’on pense, par peur de la réaction de l’autre ou encore de le blesser. Pourtant, se taire peut être à l'origine de tant de problèmes.  

Prendre ses distances 

Il arrive parfois que malgré toutes les discussions, l’amitié ne soit plus possible entre deux personnes. Il est donc préférable de  mettre un terme à l’amitié. Les amis nous permettent d’évoluer. Certains sont de passage, d’autres font tout le chemin avec nous.  Source: canalvie.com 

 

Une rupture d'amis fait mal aussi 

Une rupture amicale peut faire aussi mal qu'une rupture amoureuse. Les deux génèrent un sentiment de perte plus ou moins profond et durable.  

Dans un article sur l'amitié, le psychiatre américain Alex Lickerman considère que l'amitié est l'un des piliers de notre bonheur. Rien d'étonnant donc à ce que la rupture de la relation d'amitié soit comparable en intensité affective au chagrin d'amour.

(Source: psychologies.com

Pour Anne-Marie Benoît, psychanalyste et psychothérapeute, les deux ruptures blessent à la fois notre narcissisme, entament notre confiance en soi et touchent à nos idéaux. C'est pourquoi, une blessure d'amitié peut-être parfois plus douloureuse qu'une blessure d'amour.  La psychanalyste a identifié les raisons de la souffrance post-rupture amicale.  

Perte d'une partie de notre identité 

L'ami est aussi un miroir qui nous renvoie notre image. Nous aimons l'image de nous que nous renvoient nos amis. La perte du lien nous prive de ce support narcissique. Désormais, il faudra compter sans cette indulgence et cette empathie qui nous rendaient la vie plus douce et nous rendaient aussi plus aimables à nos propres yeux.  

Perte d'une partie de notre histoire 

Une relation d'amitié est toujours créatrice d'intimité. Elle est construite et nourrie par l'échange et le partage de confidences, de problèmes, de secrets, de conseils, de soutien, de souvenirs.Plus l'amitié est investie et ancienne, plus elle fait partie de notre histoire. D'où le sentiment de perdre une partie importante de son histoire et de sa mémoire lorsque le lien vient à se rompre.  

Perte d'un idéal  

L'amitié est une relation très idéalisée, porteuse de valeurs fortes et rassurantes comme la solidarité, la loyauté et la générosité. Aussi, lorsqu'elle vient à se briser, s'ensuit souvent une perte de confiance dans les relations, de la défiance ou de la rancœur à l'égard de l'autre en général. Une sorte de déprime existentielle qui creuse un fossé entre soi et le monde.  

Perte d'un pilier existentiel  

Un ami est à nos côtés aux moments de malheur et de bonheur. Ses conseils, son soutien sont des valeurs sûres et nous n'imaginons pas qu'elle puissent un jour nous faire défaut. Il est l'un des piliers de notre existence. La relation amicale est un repère fixe. Ce qui explique le sentiment d'être trahi, abandonné, perdu lorsque l'amitié se brise, et la souffrance que ce sentiment génère.  

 

Surmonter une rupture 

‪Parfois on n’arrive pas à tourner la page, et on a du mal à se remettre d’une rupture. Il ne s'agit pas uniquement des couples, mais aussi de rupture amicale. (Source: artdeseduire.com). Voici des conseils faciles à appliquer pour ne pas trop souffrir.  

Accepter les émotions 

Si vous êtes encore attaché à la personne, c’est ce que vous ressentez. Vous avez le droit d’être triste et nostalgique. Admettre que la rupture est douloureuse ne fera pas de vous quelqu’un de faible. Considérez vos émotions comme des alliés essentiels pour avancer. 

 

Avoir son mot à dire ‫ 

Pour surmonter une rupture, il est important d’avoir l’impression que, dans cette triste histoire, vous avez eu votre mot à dire. Objectif : se libérer des phrases qui n’ont pas pu lui être adressées ou que vous auriez eu envie de lui dire différemment. 

 

Problème : la personne n’est plus là pour les écouter. En quoi cela vous empêche-t-il de vous exprimer ? Prenez une feuille blanche et tentez de faire comme il s’agissait de lui écrire.  

Réduire les souvenirs  

Vous y avez des souvenirs heureux et d’autres, beaucoup moins. Il va falloir en créer d’autres mais dans un cadre différent de celui-ci qui vous appartenait à tous les deux. 

S’il est impossible d’effacer un souvenir quand il s’impose de lui-même, il reste une solution : réduire le nombre de détails qui réactivent ce(s) souvenir(s). 

Il fait essayer de réduire les situations qui ne feront qu’alimenter voire renforcer vos souvenirs. 

 

 

 

Réduire les lieux où vous alliez  

Même règle quant aux sorties à l’extérieur : n’ayez pas peur du changement. 

Dans un premier temps, il va falloir bouleverser vos habitudes. Si certains endroits publics sont fortement associés à ce que vous avez vécu avec l'ex partenaire ou ex ami, ne vous y rendez pas. 

Attention au téléphone 

Inutile de bloquer la personne car c'est  aisé de retrouver son numéro si vous le souhaitez et car  vous passerez bien plus de temps à vous imaginer qu’elle a, peut-être, tenté de vous contacter. 

Quant aux textos et aux photos, il est préférable de les rendre un peu moins accessible. Tout transférer sur un ordinateur, dans un dossier bien loin presque caché sera une bonne décision. 

L’Enfer, c’est les autres  

À propos de votre entourage, choisissez vos interlocuteurs si vous pensez que deux avis valent mieux qu’un ou un seul si l’ami(e) en question fait preuve d’une écoute et d’une neutralité bienveillante. 

Vigilance nécessaire aussi quant aux proches alliés que vous aviez en commun. Pour éviter un conflit de loyauté, la prudence sera de rigueur. Cette séparation ne regarde que vous. En parler avec des personnes que vous avez pu fréquenter ensemble risquerait de mélanger votre vie sociale et l’espace privé (votre privé)  

Il faut penser à soi  

Enfin, quand le souvenir de votre ex sera moins présent, il vous faudra penser à vous et à ce que vous pourriez envisager. Renouez avec ce que vous êtes, accordez-vous de l’importance, de la valeur. 

Vous n’avez pas tout perdu. 

 

 

en relation