Nestle

320 millions de LE des banques d’Egypte pour développer les bidonvilles

Test Acount Lundi 30 Juillet 2018-14:02:39 Economie
Le quartier d’El-Asmarat après sa rénovation
Le quartier d’El-Asmarat après sa rénovation

Les banques d’Egypte ont contribué au développement des bidonvilles par un montant de 320 millions de LE, a annoncé le président de la banque Misr, Mohamed El-Etrébi, également membre du conseil d’administration de l’Union des banques égyptiennes (UBE).

Selon M. El-Etrébi, l’Union en question s’évertue à ancrer une politique institutionnelle au niveau de la durabilité et du soutien aux efforts globaux de développement aux échelons économique, social et écologique, vu que l’Union tient à soutenir la vision « Egypte 2030 » en la matière.

Le vice-président de la Banque Misr avait pris la parole devant le forum co-organisé par l’Union des banques arabes, la Banque centrale d’Egypte et l’Union des banques égyptiennes, à Hurghada du 26 au 28 juillet courant sous le thème « Les banques vertes : la voie vers le développement durable »

Il a souligné que les efforts de l’Union des banques égyptiennes se concentraient sur une contribution efficace au développement durable ainsi qu’au développement des bidonvilles et des sociétés « non planifié ». Le vice-président de la banque Misr a ajouté que l’Union contribuait également à la préservation des ressources écologiques. Il a mis l’accent sur le fait que l’UBE avait lancé en 2014 une initiative sur le développement des bidonvilles auxquelles les banques membres de l’Union avaient contribué par un montant de 320 millions de LE au développement des régions prioritaires « non planifiées » à Hélouan et à Guizeh.

Le forum fait la lumière sur le concept « banques vertes », le développement durable avec ses dimensions économique, social et écologique ainsi sur le rôle des banques centrales et des autres banques dans le développement durable à travers ce concept.

Le forum permet également aux participants de connaître les meilleures pratiques « des banques vertes », le financement durable, en passant en revue les expériences de plusieurs pays en la matière.

en relation