45% des ados américains déclarent être en ligne «presque en permanence»

Ghada Choucri Mercredi 06 Juin 2018-13:48:46 Jeunesse
45% des ados américains déclarent être en ligne «presque en permanence»
45% des ados américains déclarent être en ligne «presque en permanence»

L’addiction aux smartphones est devenue une réelle préoccupation aux Etats-Unis, surtout chez les plus jeunes. En janvier, la moitié des adolescentes et des adolescents américains déclaraient être accros à leur téléphone. En cause: les smartphones et les applications pensées pour capter notre attention le plus longtemps possible –grâce notamment au principe de la machine à sous.

Selon un nouveau sondage réalisé par le Pew Research Center, un think tank américain, 45% des adolescentes et des adolescents américains sondés déclarent être en ligne «presque en permanence». Un pourcentage qui a doublé en seulement quelques années. Cette augmentation s’explique par la forte hausse du nombre de jeunes en possession d’un smartphone: 95% en 2018 pour 73% en 2015.

L’étude menée par Monica Anderson et Jingjing Jiang, toutes deux chercheuses au Pew Research Center, porte sur l’utilisation et l’influence des réseaux sociaux sur les jeunes Américains et Américaines de treize et dix-sept ans. «On a cherché à savoir si les adolescents arrivaient à mesurer l’influence des réseaux sociaux sur leur propre vie», explique Monica Anderson, principale auteure de l’étude.

 

Une nouvelle utilisation des réseaux sociaux

Le sondage du Pew Research Institute révèle que les habitudes des ados sur les réseaux sociaux sont en pleine mutation: ils et elles délaissent Facebook (51% seulement l’utilisent) au profit de Youtube (85%), Instagram (72%) et Snapchat (69%). Le Washington Post rappelle que ces réseaux sociaux sont concentrés sur des contenus visuels (photos, vidéos), plus appréciés par les jeunes internautes.

«Il y a seulement trois ans (année de publication du dernier sondage sur le sujet), Facebook arrivait en tête des réseaux sociaux préférés des adolescents (71%), largement devant Instagram (52%) et Snapchat (41%). Le paysage des réseaux sociaux a complètement changé», commente Monica Anderson.

en relation