A Nice, des jeunes viennent en aide aux personnes âgées durant le confinement

Ghada Choucri Mercredi 25 Mars 2020-22:54:12 Jeunesse
A Nice, des jeunes viennent en aide aux personnes âgées durant le confinement
A Nice, des jeunes viennent en aide aux personnes âgées durant le confinement

Dans le Vieux-Nice, des jeunes du comité de quartier ont proposé leur aide aux plus vulnérables dès le premier jour du confinement. Un jeune homme s'adresse à une personne âgée confinée dans les rues du Vieux-Nice : "Si tu as besoin de quelque chose, fais passer l'information". Émue et touchée, la niçoise accoudée à sa fenêtre applaudit ce geste et avec le sourire répond par un merci.

Dans la ville, la solidarité s'organise face au confinement et au coronavirus. 300 affiches ont été déposées dans le Vieux-Nice par des jeunes qui font les courses et les livrent gratuitement.

Ces jeunes, des enfants du quartier, ont tenu à aider les plus vulnérables. Le premier rendez-vous de la journée est chez une habitante malade qui les a appelés.

Grace à eux, elle peut rester chez elle en sécurité. "Si je sors et que j'attrape ce microbe… Rien que de parler, je suis essoufflée, je suis en première ligne pour l'attraper", reconnaît-elle. 

Bouche à oreille

Le bouche à oreille fonctionne puisque dix à quinze appels sont recensés chaque jour. Souvent, les listes sont déjà prêtes et dans ces listes, des petites commandes de 20 euros maximum.

C'est une relation de confiance qui s'établit entre les jeunes et les personnes âgées qui leur confient leur argent pour effectuer ces achats. "Ca fait ressortir un peu d'humanisme et ça fait plaisir de voir que les gens ont confiance en nous" explique Alexandre Salazar, du comité de quartier du Vieux-Nice, lors d'une de ses tournées.

Il n'est pas seul à aider. Pour Ugo Gambaudo, professeur de mathématiques au repos forcé, aider son prochain est une évidence : "Je pense que ça doit se développer dans tous les quartiers. Le confinement, on ne sait pas combien il va durer et dans le quartier il y a des personnes très très âgées, c'est essentiel, vital même". Toute la matinée, les jeunes du comité de quartier enchaînent les courses. Ils sont soutenus aussi par les commerçants : "Ils ont beaucoup de mal à sortir et c'est vrai que de tomber sur des gens qui peuvent les aider c'est un plus pour eux, vraiment" raconte une boulangère.

 "Sauveurs" et "anges gardiens"

C'est l'heure de la livraison dans un ancien immeuble du Vieux-Nice sans ascenseur. Les jeunes, équipés de masques et de gants, livrent un caddie rempli de courses à une personne âgée. 

"Vous êtes mes sauveurs et mes bons dieux, et vous êtes mes anges gardiens" s'exclame la dame lors de la livraison. Après avoir reçu tous ces compliments ces jeunes ont un souhait : que leur initiative soit reprise dans tous les quartiers de France.

en relation