Nestle

Abbas refuse aux Etats-Unis un rôle de “médiateur unique” au Proche-Orient

Test Acount Samedi 29 Septembre 2018-14:14:47 Actualités
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime à la tribune de l'ONU lors de l'Assemblée générale annuelle, au siège des Nations unies, à New York, le 27 septembre 2018
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas s'exprime à la tribune de l'ONU lors de l'Assemblée générale annuelle, au siège des Nations unies, à New York, le 27 septembre 2018

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a refusé jeudi aux Etats-Unis un rôle de médiateur unique au Proche-Orient, accusant le président américain Donald Trump de mettre "en péril" la solution à deux Etats, israélien et palestinien, selon l'AFP.

"Avec toutes ses décisions, le gouvernement américain est revenu sur tous les engagements qui avaient précédemment été pris par son pays et a même mis en péril la solution à deux Etats", a-t-il déclaré à la tribune de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU.

"Les Etats-Unis agissent comme médiateurs mais nous (les) voyons maintenant sous un oeil neuf", a aussi affirmé M. Abbas, en évoquant la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël ou la coupure de l'aide à l'agence de l'ONU UNRWA pour les réfugiés palestiniens.

"Les Etats-Unis ne sauraient être un médiateur unique", a ajouté M. Abbas, alors que Donald Trump a promis mercredi de dévoiler un plan de paix pour le Proche-Orient dans les "quatre mois".

"Nous avons à notre disposition un Quartette, très bien ! Les Etats-Unis peuvent participer au Quartette", a-t-il ajouté, en référence à cet organisme sur le Proche-Orient qui réunit Etats-Unis, Russie, Union européenne et ONU.

"Jérusalem n'est pas à vendre" et "les droits des Palestiniens ne sont pas négociables", avait d'emblée lancé le président palestinien en commençant son discours.

 

en relation