Nestle

Al-Sissi Président de l’UA

Test Acount Lundi 11 Février 2019-14:47:46 Actualités
Al-Sissi Président de l’UA
Al-Sissi Président de l’UA

L’Egypte préside désormais l’Union Africaine pour toute une année. Hier dimanche, le Président Abdel Fattah Al-Sissi a commencé à assumer ses responsabilités en tant que Président de l’UA, annonçant le lancement des travaux du 32e sommet de l’Union africaine.

L’Egypte entend parler paix, sécurité et développement en Afrique. “Le Caire a toujours été la Mecque de tous les mouvements africains en quête de stabilité et de libération”, a commencé par souligner le Chef de l’Etat dans son allocution, mettant l’accent sur les enjeux qui bouleversent le continent parmi conflits, radicalisme et terrorisme, ce qui pousse les Etats africains à conjuguer les efforts pour affronter ces crises et réussir à relever les défis qui se dressent face aux populations africaines.

Le Président s’est montré optimiste quant à ce grand rassemblement où les pays du Continent se sont réunis pour discuter des questions qui les préoccupent et pour renforcer les démarches vers une voie unique, celle de la paix et du développement. “C’est l’objectif pour lequel nous consacrons tous nos efforts et nos démarches”, a-t-il martelé.

Et Al-Sissi de faire allusion à la Charte établie lors de la création de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) en 1963, lorsque le leader Gamal Abdel Nasser avait parlé d’une “Charte pour toute l’Afrique”. “Nous cherchons et travaillons à ancrer les principes de paix et de sécurité pour réaliser la complémentarité économique et l’inclusion continentale pour nos pays et nos peuples afin de bien bâtir l’homme africain”, a-t-il affirmé. Al-Sissi a souligné que la lutte antiterroriste exigeait de prime abord de déterminer ceux qui appuient le terrorisme et les parties qui le financent pour réussir à les affronter.

“La compréhension commune et le respect mutuel est la plus grande force motrice de l’Union AFricaine. Et en approfondissant notre volonté commune, nous pourrons agir conjointement”, a-t-il renchéri.

Le Chef de l’Etat a noté que l’Egypte oeuvrerait toujours à poursuivre les réformes structurelle et financière de l’UA, avant de féliciter son homologue sud-africain, qui assumera la présidence de l’Union en 2020.

Le Président Al-Sissi a parallèlement aux travaux du sommet africain, pris part à un sommet tripartite avec son homologue soudanais et le Premier ministre éthiopien. Il s’agit principalement d’assurer un parapluie politique pour appuyer les négociations sur le plan technique, relatives au Barrage de la Renaissance et de surmonter les obstacles à cet égard.  Al-Sissi, a affirmé à cet effet l’importance de l’action commune pour réaliser les intérêts et les objectifs des trois pays sans pour autant affecter ceux d’une partie aux dépens d’une autre.

Les trois leaders ont convenu de présenter une vision commune quant à la question dudit Barrage, basée sur l’Accord de principes conclu à Khartoum.

Le Sommet a également porté sur le total des dimensions des relations entre les trois pays et les moyens de renforcer la coopération entre eux, tout en poursuivant les consultations quant aux dossiers d’intérêt commun. L’Egypte a également affirmé son plein appui - gouvernement, parlement et peuple - au Soudan ce qui reflète la profondeur des relations historiques entre eux

en relation