Al-Sissi assiste au 31e colloque culturel des Forces armées

Test Acount Dimanche 13 Octobre 2019-20:44:18 Actualités
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi dans son adresse lors du 31e colloque des Forces armées
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi dans son adresse lors du 31e colloque des Forces armées

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a assisté hier dimanche au 31e colloque culturel des Forces armées organisé au Centre international des Congrès d’Al-Manara. Au début du colloque, le Président a visualisé un documentaire intitulé : “La vérité et le défi”. «En déclenchant la guerre contre le terrorisme au Sinaï il y a six ans, les Forces armées n’ont pas demandé au peuple d’accorder des dons pour développer leurs capacités militaires, comme fut le cas en 1967. L’Armée est engagée dans une guerre féroce contre le terrorisme, parallèlement aux démarches de l’Etat pour réaliser le progrès et le développement », a affirmé le Président Al-Sissi lors du colloque. Et Al-Sissi d’ajouter que le peuple égyptien n’a jamais perdu sa confiance en soi ni en son armée. «Même après le revers de 1967, les Egyptiens n’ont jamais perdu confiance en leurs Forces armées, bien au contraire, ils se sont rangés derrière elles, collectant les fonds pour rebâtir les capacités de l’armée et réaliser la victoire, répétant toujours qu’il n’y a pas de voix plus haute que celle du combat», a réitéré le Président.
Le Président Al-Sissi a souligné que l’objectif des ennemis de la patrie était récemment de torpiller la confiance entre le peuple et son armée, mettant en doute les capacités et les objectifs de cette dernière. Le Raïs a ajouté que la guerre terroriste qui sévit au Sinaï depuis six ans épuise nos capacités. Il a également expliqué que l’armée et l’Etat oeuvrent à construire et à réaliser le développement afin d’aller vers l’avant.
Le Président a poursuivi: « Le peuple égyptien n’a pas changé et est capable de défendre et de se sacrifier pour son pays. C’est une leçon de la guerre d’Octobre. Ce qui importe est d’avoir cette volonté et cette détermination inébranlables pour poursuivre nos démarches de réforme économique et de développement ».
Et le Chef de l’Etat d’appeler le peuple à faire prévaloir l’intérêt de la nation sur toute autre considération et à rejeter les appels à la destruction associés aux tentatives de mise en doute et de déception. «Nous puisons notre puissance dans la force de notre unité» a tempêté le Président, réitérant : « c’est une leçon apprise lors de la guerre d’Octobre. Ceux qui ne possèdent pas une armée puissante, ne peuvent pas garantir leur sécurité», a-t-il affirmé, en expliquant avoir procédé – suite à son accession au pouvoir - au renforcement des capacités des Forces Armées.
«L’Egypte est un pays axial au coeur d’une région instable», a-t-il noté, martelant : «Il n’y a pas de sécurité ni de stabilité dans la région sans l’Egypte ».
Evoquant le Barrage de la Renaissance, le Président a souligné que les événements survenus en 2011 ont eu leurs effets négatifs sur cette affaire et ont compliqué davantage cette question.
« L’Egypte a élaboré un plan intégral depuis 2014 et jusqu’à présent pour la ré-utilisation de l’eau après son traitement, en plus de l’installation de plusieurs centrales d’adoucissement de l’eau», a révélé le Raïs, avant de poursuivre: « L’Egypte a franchi le seuil de la pénurie d’eau. J’ai suivi ce qui est dit sur les réseaux sociaux autour de la question du barrage éthiopien. Il y a une certaine exagération à ce propos et les questions ne sont jamais réglées de cette façon, mais plutôt par le calme et le dialogue». Et le Chef de l’Etat de dire : «Je devrais m’entretenir avec le Premier ministre éthiopien à Moscou autour du dossier du Barrage de la Renaissance et les affaires avanceront dans le bon sens». A propos de l’offensive turque en Syrie, le Président a dit : «La position de l’Egypte ainsi que celles de plusieurs pays arabes ont été claires à cet effet à savoir, refuser catégoriquement cette agression militaire (...) ».
«Par la force de notre Armée, personne ne pourra s’ingérer dans nos affaires intérieures ni mènera une agression contre nous », a dit le Président sur un ton ferme, avant d’affirmer : « L’Egypte ne s’ingère jamais dans les affaires des autres pays, mais nous essayons de défendre nos intérêts, de sauvegarder notre territoire et de protéger nos intérêts ».
Le Président a rejeté le terme de «déplacement forcé», en parlant du délogement des habitants indigènes du Sinaï qui se trouvent dans les zones proches des tunnels. «Nous n’avons jamais procédé à un déplacement forcé. Chaque mot a un sens et une signification. Il y avait des demeures et des fermes très proches des tunnels, et il fallait évacuer kilomètre par kilomètre. Nous avons indemnisé les habitants et nous avons versé des milliards de LE pour ces gens et nous leur assurons des logements et des emplois dans la nouvelle ville de Rafah et de nouvelles agglomérations bédouines ont été créées », a-t-il expliqué.
A l’occasion du colloque culturel des Forces armées qui coïncide avec les célébrations de la glorieuse victoire de la guerre du Six Octobre, le Président Al-Sissi a rendu hommage à l’ancien chef d’état-major des Forces armées, Abed Rab Al-Nabi Hafez, pour son parcours exceptionnel à la tête de la 16e division d’infanterie et du 16e bataillon pendant la guerre d’Octobre. Le Président lui a offert un cadeau commémoratif. Al-Sissi a de même tenu à saluer le maréchal Mohamed Hussein Tantawi, ancien ministre de la Défense, pour ses exploits militaires et pour avoir dirigé le pays durant une de ses périodes les plus critiques.
Al-Sissi a également décoré un des combattants égyptiens ayant subi une amputation des pieds après s’être grièvement blessé lors d’un attentat terroriste contre les Forces armées à Rafah. «Les Forces armées égyptiennes réunissent des héros intrépides. L’Egypte demeurera puissante par son peuple et par son Armée», a dit fièrement le combattant Ahmed Fawzi Hassan lors de sa décoration par le Chef de l’Etat.
Des scènes du film «Al-Mamar» (Le Passage) devenu une icône pour le peuple égyptien, ont été diffusées lors du colloque et les héros du film ont été honorés pour cette magnifique oeuvre cinématographique.

en relation