Al-Sissi inaugure la 3ème phase du projet résidentiel « Bachayer Al-Kheir » à Alexandrie

Test Acount Jeudi 21 Mai 2020-16:25:06 Actualités
Al-Sissi inaugure la 3ème phase du projet  résidentiel « Bachayer Al-Kheir » à Alexandrie
Al-Sissi inaugure la 3ème phase du projet résidentiel « Bachayer Al-Kheir » à Alexandrie

 

    •   Le Raïs appelle les citoyens à alléger les fardeaux sur les équipes médicales

    •   La gestion de la crise sanitaire du Covid-19 est scientifique et professionnelle

    •   Chaque gouverneur est le « Président » d’un petit pays

« L’Etat égyptien possède les capacités lui permettant de lutter contre le coronavirus » a insisté à dire le Président Abdel Fattah Al-Sissi qui s’est rendu, hier jeudi, à Alexandrie où il a inauguré la troisième phase du projet « Bachayer Al-Kheir ». Il s’agit d’un projet résidentiel visant à assurer des logements convenables aux anciens habitants d’une région informelle. La nouvelle zone résidentielle – construite au bout de deux ans et demi par plus de 75 sociétés égyptiennes – pourra accueillir plus de 50 mille citoyens.

Le Chef de l’Etat a rendu hommage aux personnels de santé qui sont en première ligne dans le combat contre le Covid-19. Il a dit : « Nous avons des réanimateurs et des salles de soins intensifs qui sont aussi à la disposition des malades d’autres pathologies », appelant les citoyens à être plus respectueux des consignes de précaution et des mesures de prévention afin d’alléger le stress et le fardeau accablant les équipes médicales.

Al-Sissi a également rassuré les Egyptiens en affirmant que la crise sanitaire du Covid-19 est gérée de manière scientifique et professionnelle. « Les chiffres sont encore dans les limites normales », a dit le Raïs, indiquant en revanche que cette situation est tributaire des comportements responsables des citoyens et non seulement de la performance du système sanitaire.

Dans ce contexte, le Chef de l’Etat a conseillé aux Egyptiens de pratiquer le sport et de consommer une bonne alimentation équilibrée, pour renforcer leur système immunitaire face au coronavirus. « Dès le début de cette crise sanitaire, l’Etat égyptien n’a pas œuvré à faire peur aux Egyptiens. Nous vous avons délicatement abordé la crise », a-t-il encore indiqué.

Il a repris le fait que la solidarité, la coopération et le sens des responsabilités serviront à alléger les fardeaux pesant sur les équipes médicales, qui sont sur le front pour protéger la population.

Passant à un autre contexte, celui des violations en matière de construction sur les terres appartenant à l’Etat, le Raïs a mis en garde contre ces manipulations, signalant que « Chaque gouverneur doit se comporter en Président de son gouvernorat ». Il a exhorté les gouverneurs à « rêver » pour être à la hauteur des charges qui leur incombent et protéger leur pays. Et Al-Sissi de noter : « Les gains existent. Mais cela ne passera pas par les violations. Est-il possible de livrer un permis de construire de deux étages à un citoyen et que ce dernier élève la construction jusqu’à dix étages », s’est-il demandé plaintivement. Il a en outre indiqué qu’un grand pays n’est construit que par la coopération.

Le Président s’est félicité de la contribution des investisseurs et des professionnels innovateurs du domaine des constructions dans les projets pilotés par le ministère de l’Habitat. « Nous allons poursuivre notre progression sans qu’il n’y ait des transgressions commises par des personnes profitant de la crise sanitaire du Covid-19 », a-t-il affirmé.

Le Chef de l’Etat a en outre souligné que le gouvernement doit expliquer aux citoyens pourquoi tel ou tel projet est exécuté pour ne pas laisser le public dans un état d’étonnement ou d’incompréhension. « Le trafic routier sur les routes d’Alexandrie est si dense qu’il s’est avéré indispensable de construire de nouveaux axes routiers pour désengorger Alexandrie », a-t-il expliqué. Et s’adressant aux gouverneurs, Al-Sissi a dit qu’il appartient à chaque gouverneur de refuser de livrer des permis de construire afin de stopper la construction pêle-mêle non seulement à Alexandrie mais sur l’ensemble du territoire national, affirmant une fois de plus que le gouverneur est un président d’un petit pays.

Le Président Al-Sissi a déploré le fait que les constructions en Egypte poussent de manière informelle sans planification, ce qui ne pourra en aucune façon faire sortir des générations en bonne santé. « Nous devons nous opposer à une pareille situation. Ce n’est pas dans notre intérêt. Cela exige une réaction rapide et constante», a alerté Al-Sissi. « Ceux qui commettent des violations doivent être sanctionnés. Si on a 10 mille violations, cela signifie que 10 mille personnes doivent être mises aux arrêts », a-t-il martelé".

 

 

en relation