Al-Sissi inaugure le Complexe d'hydrocraquage de Mostorod

Test Acount Dimanche 27 Septembre 2020-21:52:12 Actualités
Al-Sissi inaugure le Complexe d'hydrocraquage de Mostorod
Al-Sissi inaugure le Complexe d'hydrocraquage de Mostorod

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a inauguré, hier dimanche, de nombreux projets nationaux pétrochimiques, dont le Complexe d'hydrocraquage de Mostorod à Qalioubiya. Ce projet est conçu conjointement avec le secteur privé pour des investissements de près de 3,4 milliards de dollars, apprend-on de la page officielle du porte-parole de la Présidence. Ce complexe est d'une capacité productive s'élevant à 4,7 millions de tonnes par an, au niveau des différents produits pétroliers de haute qualité.

Le Président a effectué une tournée dans le nouveau Complexe et a tenu à prendre une photo commémorative avec tous les travailleurs, soulignant : "Le développement du secteur pétrolier a coûté un trillion 200 millions de LE et dans les mois à venir, nous inaugurerons d'autres nouveaux projets à Assiout, afin de réussir à réaliser l'autosuffisance de nos besoins en pétrole", a expliqué le Chef de l'Etat, révélant que l'Etat dépense de grosses sommes pour développer plusieurs secteurs importants dans un pays aussi grand que l'Egypte. "Certaines parties disent que l'Egypte veut devenir l'OPEP du gaz dans la région, c'est-à-dire la plus grande organisation de gaz dans la région... et elles - lesdites parties - commencent à tramer les complots pour faire avorter nos projets, mais Dieu ne les épargnera pas", a affirmé sur un ton ferme le Président Al-Sissi.

Après les présentations et allocutions des ministres et responsables concernés, le Président Al-Sissi a parlé de maints sujets intéressant l'opinion publique, et portant notamment sur les exploits réalisés par l'Etat dans les différents secteurs.

"L'Etat construit des ponts pour réaliser une fluidité dans la circulation routière au-dessous de ces ponts. Nous avons ainsi construit 22 points dans un délai de 6 mois seulement, en dépit des difficultés causées par la densité démographique dans ces régions", a-t-il fait savoir, ajoutant à cet égard que l'Etat a dépensé près de 380 milliards de LE pour développer et réaménager la capitale, au cours des sept dernières années.

Et le Président de marteler : "Toute démolition effectuée pour utilité publique, l'Etat s'engage à indemniser les propriétaires pour les dommages subis. Nous ne procédons jamais à aucune démolition, avant de déplacer les habitants vers d'autres lieux dignes. Jamais l'utilité publique ne sera aux dépens des citoyens", a insisté à souligner M. le Président.

Le Chef de l'Etat a ensuite instruit d'injecter un milliard de LE par an, et 5 ans durant, afin de pouvoir améliorer la qualité de vie dans la région de Mostorod et assurer une vie digne aux habitants. Il a, à cet effet, salué la contribution du secteur privé et ses efforts visant à participer à l'édification de l'Egypte. "L'Etat a un nouveau plan qui sera bientôt mis à jour. Ce projet concerne les terres se trouvant dans les capitales des différents gouvernorats et dans leurs centres principaux. L'Etat s'intéresse à réaliser la croissance verticale afin d'assurer les logements dans le cadre du plan visant à faire face à la croissance démographique au cours des dix prochaines années, et ce, en plus des nouvelles villes que nous créons, afin d'éviter les empiètements sur les terres agricoles", a-t-il noté.

Le Président a enfin mis en garde contre l'éclatement d'une deuxième vague de coronavirus en Egypte. "Le nombre des cas atteints de Covid-19 est reparti à la hausse dans des pays qui sont plus avancés", s'est-il alarmé, avant d'affirmer : "Nous traitons ce dossier avec transparence et une totale crédibilité et il n'y a pas lieu de falsification des faits", tout en appelant le public à prendre la question au sérieux, et en invitant les médias à aider l'Etat à sensibiliser encore davantage le public. "J'appelle la ministre de la Santé à revoir les mesures préventives prises dans les hôpitaux pour se préparer à n'importe quelle situation urgente", a dit le Raïs.

Al-Sissi a également adressé d'importants messages, à l'inauguration du projet de Mostord, mettant l'accent sur l'importance du rôle des médias à établir une vraie compréhension auprès des citoyens. "Vous êtes le véritable et principal outil d'instruction et d'illumination pour sensibiliser le public et lui faire comprendre les faits", a-t-il dit s'adressant aux médias, tout en déplorant la perte et la destruction auxquelles se sont exposés plusieurs pays, alors que l'Egypte est restée debout.

"Nous devons faire attention pour sauvegarder l'Etat", a-t-il affirmé, avant d'ajouter : "Le coût nécessaire pour reconstruire un pays qui a été saboté et détruit, sous prétexte du slogan de changement, est trop faramineux. Mais l'essentiel de la réhabilitation d'un pays n'est pas l'argent que l'on dépensera, mais plutôt les réformes et changements effectués au niveau du peuple même". Et le Raïs de marteler en s'adressant aux Egyptiens : "Faites attention et ne permettez à aucune partie de vous pousser à saboter ou à détruire le pays", avant de renchérir : "Un pays ne pourra avancer et se développer alors que ses fondements sont détruits".

Le Président a mis en garde contre les tentatives cherchant à falsifier les faits et à avorter les efforts de développement et de construction. "Il y a des parties qui falsifient les réalités et mettent en doute les exploits, en montrant un faux visage qui fait semblant de viser le changement, alors que leur vrai visage est celui de la destruction de l'Etat et des citoyens via les fausses allégations et les mensonges", a-t-il tempêté, en affirmant qu'il abordera cet important point à plusieurs reprises et à chaque occasion, pour se dresser face à ces tentatives de sabotage qui ne feront que détruire le pays et transformer ces habitants en réfugiés, s'est-il alarmé. "Je disais toujours que je mise sur les Egyptiens, aujourd'hui, je vous remercie pour votre conscience vis-à-vis des parties du mal qui cherchent le sabotage". Et le Chef de l'Etat de remercier aussi les Egyptiens pour leurs capacités et leur patience, affirmant : "L'Etat et le peuple sont une seule entité et personne ne peut y intervenir ou porter atteinte à cette unité".

Al-Sissi a enfin instruit de poursuivre le versement - jusqu'à la fin de cette année - de la prime de 500 LE allouée à la main-d'oeuvre précaire et aux intermittents. Le Président a assisté à la diffusion d'un documentaire sur la Société égyptienne de raffinage et a inauguré d'autres projets dont le pont sur la route périphérique et l'axe Banha-Choubra.

en relation