Nestle

Al-Sissi prononce un discours devant le Groupe des 77 et la Chine

Test Acount Jeudi 27 Septembre 2018-22:13:28 Actualités
 Le Président Abdel Fattah Al-Sissi recevant à New York le chef du Conseil consultatif religieux du Président américain Donald Trump, Michael Evans
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi recevant à New York le chef du Conseil consultatif religieux du Président américain Donald Trump, Michael Evans

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a présidé la réunion de haut niveau du Groupe des 77 et la Chine dont les séances interactives se sont ouvertes hier jeudi. Le Raïs a prononcé le discours inaugural qui a comporté, entre autres, un passage en revue du rôle égyptien dans le soutien aux activités du groupe. L'allocution du Chef de l'Etat a également inclus les propositions de l'Egypte autour de la réforme de l'organisation des Nations Unies pour qu'elle soit plus pertinente et plus capable de répondre aux besoins et aux exigences des Etats membres.
Al-Sissi a rappelé que l'Egypte était parmi les premiers fondateurs du Groupe des 77 dans les années 60 et qu'elle continue, un demi-siècle après, à être à la pointe des pays soutenant cette coalition de pays en développement. Le Raïs a souligné "les principes de la politique extérieure de l'Egypte comportant le renforcement de la coopération Sud-Sud dans l'objectif de rendre plus juste et plus équitable le système mondial". Le  Chef de l'Etat a en outre dit que l'objectif prioritaire était la lutte contre la pauvreté, lutte vers laquelle les pays concernés orientent leurs efforts communs pour arracher nos citoyens aux griffes de la disette et relancer le développement durable basé sur l'équité.
"Les mutations politiques et économiques successives dans notre monde auront de grands impacts sur le mode de vie des citoyens", a alerté le Président Al-Sissi, signalant que les populations du Groupe des 77 représentent 80% des habitants du monde. Il a noté que "la technologie émergente" est un des aspects de ces mutations radicales car affectant les chances d'obtenir un emploi.
Dans ce contexte, a-t-il poursuivi, il faut s'apercevoir que l'accès – devenu indispensable –  aux technologies modernes telles que l'Internet, les Smartphones ou autres n'est pas disponible de façon équitable à tous, ce qui exige une action rapide pour combler le fossé technologique écartant le Nord du Sud et créant aussi des disparités sociales au sein du même pays.
Le numéro un égyptien a tenu à attirer l'attention sur  l'accès aux technologies de pointe du fait de leur importance dans l'augmentation des chances de travail des jeunes. Il a par conséquent appelé les participants à adopter une vision commune vis-à-vis de ce dossier pour permettre de le déférer devant les instances internationales concernées de manière à servir les intérêts des pays en développement soucieux de renverser la courbe du chômage.
Avant de conclure son allocution, le Président Al-Sissi a félicité son homologue palestinien Mahmoud Abbas pour la présidence du Groupe des 77 l'année prochaine. La Palestine a effectivement été choisie présidente de cette coalition des pays en développement en 2019.
Chaque pays intervenant devrait éclairer un de ses monuments au moment du discours de l'orateur. L'Egypte va illuminer les Pyramides et le Sphinx.  
Enchaînant ses rencontres avec des Chefs d'Etat et de gouvernements à New York, le Président Al-Sissi avait eu mercredi vers l'aube (heures locales) des entretiens avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a rapporté le porte-parole de la Présidence Bassam Radi.
Les discussions avaient planché sur les moyens de relancer le processus de paix, en reprenant les négociations entre Palestiniens et Israéliens en vue de parvenir à un règlement juste et global à la cause palestinienne, conformément à la solution à deux Etats.
Le Président Al-Sissi avait noté qu'un règlement définitif de ce dossier devrait créer une nouvelle donne au Proche-Orient, où tous les peuples de la région jouiront de la stabilité, de la sécurité et du développement.
Selon le porte-parole présidentiel, le Premier ministre israélien avait exprimé son appréciation pour le rôle important de l'Egypte dans la lutte contre le terrorisme et l'affermissement des piliers de la stabilité et de la paix dans la région. Le Président Al-Sissi avait également reçu en sa résidence à New York le chef du Conseil consultatif religieux du Président américain Donald Trump, Michael Evans, à la tête d'une délégation regroupant des dirigeants de la communauté évangélique américaine.
"L'Egypte est pleinement ouverte à l'encouragement du dialogue entre les peuples, toutes confessions et sectes confondues", avait souligné le Chef de l'Etat, avant d'ajouter qu'elle tient à ancrer les valeurs de citoyenneté, d'égalité et de non discrimination entre les citoyens.
Le Raïs avait également salué le niveau de concertation et de coordination entre Le Caire et Washington sur tous les plans autour des questions d'intérêt commun, a en outre indiqué le porte-parole de la Présidence Bassam Radi. Et d'ajouter que les concertations entre les deux parties contribuent à servir leurs intérêts qui comportent, entre autres, la restauration de la sécurité et de la stabilité dans la région du Proche-Orient.
M. Michael Evans s'était quant à lui dit ravi de s'être entretenu avec le Président égyptien. Il avait apprécié les démarches égyptiennes, menées sous la conduite d'Al-Sissi, dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation ainsi que dans la mise en valeur des principes de modération, d'égalité et d'acceptation de l'autre. M. Evans avait en outre vanté les étapes positives franchies par les autorités égyptiennes sur la voie du développement, évoquant à cet égard l'ambitieux programme des réformes économiques et sociales qui vise à répondre aux aspirations du peuple égyptien.

en relation