Alexandrie : L’Histoire renaît au Musée gréco-romain

Nermine Khatab Vendredi 19 Juillet 2019-21:53:35 Chronique et Analyse
Le Musée gréco-romain
Le Musée gréco-romain

 

La fonction d'un musée n'est pas seulement la mise en valeur des collections. Elle comprend aussi la conservation, la restauration et la communication au public de ses richesses inestimables.  Aujourd'hui, le musée n'est pas seulement un conservatoire, c'est un foyer de la vie intellectuelle, artistique, architecturale et civilisation elle qui rayonnait à travers les différentes époques. L'Egypte renferme une panoplie de musées intéressants, exposant des pièces d'art ou dédiés à des personnages brillants de son histoire. Et voici un des plus remarquables musées d'Alexandrie, le Musée gréco-romain d'Alexandrie.

 

 Le gouvernorat d’Alexandrie est en passe de faire peau neuve afin qu’il occupe, prochainement, la place qu’il mérite sur la carte du tourisme international. Des travaux de développement gigantesques sont en cours au gouvernorat; en particulier, en termes d’antiquités et de tourisme.

Parmi ces travaux figure, en particulier, la restauration et la rénovation du musée gréco-romain dont les travaux suspendus ont repris en 2018. D’un coût total de 356 millions de LE, le musée doit être inauguré en 2020.

Après sa réouverture, le musée gréco-romain doit assurer une évolution qualitative du tourisme dans la seconde capitale de l’Egypte, pour figurer probablement sur la carte du tourisme international.

Ces travaux s’effectuent en concomitance avec d’autres projets de développement importants susceptibles de contribuer à la promotion du tourisme. Il s’agit notamment du projet d’abaissement du niveau d’eau souterraine dans la zone des catacombes « Kom El-Choqafa » et de la zone antique « Abou Mina ».

Après sa rénovation, le musée gréco-romain comprendra un parc où seront exposées des pièces antiques, un centre de conservation et de restauration d’antiquités, un centre de recherche sur les monnaies, et un centre de recherche scientifique. Il regroupera également des salles de conférences, une bibliothèque, une imprimerie, des salles multimédias, et une école visant à sensibiliser les enfants sur l’importance des antiquités.

Le musée gréco-romain d’Alexandrie est le musée consacré à l’archéologie gréco-romaine le plus important dans le monde. Créé à l’initiative de l’archéologue italien Giuseppe Botti, il est situé à Alexandrie, et a été officiellement inauguré le 17 octobre 1892 par le khédive Abbas Helmi. Il retrace le riche passé d’Alexandrie, grand centre culturel et commercial ouvert au monde entier. Il abrite plus de 40 000 pièces remontant jusqu’au IIe siècle av. J.-C. La plupart de ces pièces sont d’influence grecque et romaine.

Des antiquités égyptiennes venant d’autres époques sont venues s’ajouter à la collection. Tombeaux, sarcophages, tapisseries, statues et mosaïques sont exposés dans 24 salles et dans le petit jardin. Une des salles du musée est consacrée aux pièces de monnaie en or sur lesquelles on peut voir le portrait d’Alexandre ou le profil de Cléopâtre VII.

Parmi les choses à voir, une salle dédiée au culte du dieu Sérapis ainsi que la statue géante du taureau Apis et le buste en marbre représentant Sérapis lui-même.

Le musée gréco-romain d’Alexandrie est particulièrement réputé pour sa collection de Tanagra, de petites statues d’une vingtaine de centimètres de haut, retrouvées dans les tombes de l’époque gréco-romaine. Représentant des musiciennes et des danseuses, elles sont finement modelées et peintes de couleurs qui ont conservé leur vivacité jusqu’à nos jour. Elles proviennent des catacombes d’Alexandrie et avaient pour rôle d’accompagner les défunts dans le monde des morts.

 

 

 

 

 

en relation