Allocution du PM à l’ouverture de la Semaine de l’Eau du Caire

Test Acount Dimanche 18 Octobre 2020-19:55:48 Actualités nationales
Le Premier ministre, Dr Moustafa Madbouli
Le Premier ministre, Dr Moustafa Madbouli

Le Premier ministre, Dr Moustafa Madbouli, a prononcé, hier une allocution enregistrée, lors de la séance inaugurale de la Semaine de l’Eau du Caire 2020, apprend-on de la page officielle du Conseil des ministres. Il a transmis les salutations du Président Abdel Fattah Al-Sissi aux participants, se félicitant de l’ouverture de la Semaine de l’Eau du Caire pour la troisième année consécutive, après le succès des deux précédentes éditions de 2018 et 2019. “En dépit des impacts mondiaux de la pandémie de Covid-19, et l’adoption des mesures préventives et de confinement, et malgré les décisions de suspension des vols, l’Egypte a insisté à tenir les activités de la Semaine de l’Eau du Caire, vu son importance en tant que plateforme technique pour le dialogue entre les experts et les scientifiques concernés par le domaine et les questions de l’eau”. a souligné Dr Madbouli. Le PM a ajouté qu’il s’agit de renforcer la coopération entre les pays, partager des visions prospectives et d’encourager les idées nouvelles assurant la promotion de la gestion de l’eau, afin de réaliser le développement escompté qui répond aux exigences du présent sans pour autant porter atteinte aux droits des prochaines générations. Il a souligné que l’Etat a pu, comme auparavant, relever les défis et transformer les enjeux en acquis, c’est pourquoi l’Etat a insisté, a-t-il dit, à organiser les activités de la Semaine de l’Eau même si c’est à distance. Et le chef du gouvernement de renchérir que la Semaine de l’Eau se tient sous le thème : “La sécurité hydrique pour l’indemnité et le développement dans les zones arides”. Elle comporte, a-t-il poursuivi, des séances discutant de nombreuses questions régionales pour les zones qui souffrent de la rareté de l’eau. Cette Semaine vient en prélude du Forum mondial sur l’Eau qui devrait se tenir dans la capitale sénégalaise, Dakar 2021, après une suspension qui a duré plus de 20 ans, lorsque ce Forum fut tenu pour la première fois au Maroc en 1997. Cela permettra donc de renforcer les efforts internationaux visant à trouver des solutions pour réaliser la sécurité hydrique, étant donné que cela évitera aux pays de nombreux conflits mondiaux autour de l’eau, a conclu Dr Madbouli.

en relation