Nestle

Au Ghana, les moustiques résistent aux insecticides, et compliquent la lutte contre le paludisme

Dalia Hamam Lundi 14 Mai 2018-12:02:16 Bonjour l'Afrique
Un employé de la société Anglogold Ashanti Malaria Ltd pulvérise un insecticide de 3e génération contre les moustiques dans une maison à Adansi Domeabra, dans la région d'Ashanti, au Ghana, le 2 mai 2018
Un employé de la société Anglogold Ashanti Malaria Ltd pulvérise un insecticide de 3e génération contre les moustiques dans une maison à Adansi Domeabra, dans la région d'Ashanti, au Ghana, le 2 mai 2018

Bismark Owusu a retiré toute la vaisselle et la nourriture dans cette minuscule maison d'une seule pièce dans le centre du Ghana. Il a recouvert les habits et les meubles d'une grande bâche en plastique: l'opération de pulvérisation d'un insecticide de 3ème génération peut commencer.

Dans la région rurale d'Obuasi, située dans la province d'Ashanti, les moustiques ont évolué et résistent désormais aux produits chimiques utilisés depuis des décennies pour lutter contre le fléau du continent africain, et la maladie la plus meurtrière dans le monde: le paludisme.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cette maladie, transmise par les moustiques femelles, a contaminé quelque 216 millions de personnes à travers le monde en 2016, et été responsable de 445.000 décès. 90% d'entre eux ont eu lieu en Afrique sub-saharienne.

Au Ghana, pays de 28 millions d'habitants, on a recensé 4,8 millions de cas, et enregistré près de 600 morts l'année dernière. C'est bien moins qu'il y a quelques années (2.200 décès en 2011), mais toujours trop pour le gouvernement qui a décidé d'en faire l'une de ses priorités sanitaires.

Bismark Owusu a d'ailleurs perdu deux de ses amis du paludisme, ce qui l'a encouragé à s'engager dans cette cause, malgré les risques de manipulation de produits chimiques.

en relation