Bénéficier des tas de ferraille ou comment battre le fer tant qu'il est chaud !

Nevine Ahmed Mardi 12 Mars 2019-13:19:57 Chronique et Analyse
Bénéficier des tas de ferraille ou comment battre le fer tant qu'il est chaud !
Bénéficier des tas de ferraille ou comment battre le fer tant qu'il est chaud !

Alors que la réindustrialisation du pays s'affiche comme une priorité, des tas de ferraille sont gaspillés. La Holding des minerais propose une ré-exploitation de la ferraille pour majorer les rendements du secteur de fer et d'acier : une initiative pour le recyclage de la ferraille qui semble propre, écologique et durable.

 

La ferraille désigne les déchets d'acier broyé, extraits, par exemple, d'épaves d’ automobiles mises à la casse, d'appareils électroménagers, ou encore de boîtes métalliques, etc. Un chiffre résume à lui seul l'importance du secteur : 8 millions de tonnes de ferraille dont la valeur est estimée à des milliards de LE. Les responsables du domaine considèrent,  pourtant, que le vrai chiffre des quantités de  ferraille obtenues des différents secteurs minerais, reste non-recensé minutieusement.

Bref, ce trésor inexploité pourrait apporter d'énormes fonds indispensables au développement d'autres secteurs de l'Etat.

Parmi les secteurs possédant de grandes quantités de ferraille, se place le secteur public des travaux qui œuvrent tant dans les moyennes et lourdes industries que dans celles des minerais et des usines sidérurgiques.

La question que l'on se pose : qu'est-ce que les entreprises publiques font des tas de ferraille? Y-a-t-il un mécanisme clair et précis pour l'exploitation de la ferraille ou pour son recyclage?

Le PDG de la Holding des minerais, Dr Medhat Nafi'e, affirme l'importance de la majoration des revenus de la ferraille. A chaque entreprise sa façon d'exploitation de la ferraille, soit  fusionnement,  recyclage, vente. Il explique que la ferraille obtenue des industries diffère de celle résultante d'une ligne d'industrialisation ou d'équipements ou d'anciennes machines.

Les compagnies sidérurgiques sont le plus grand lieu où l'on pourrait obtenir de grandes quantités de ferraille. Ce lieu, est presque le seul, où la ferraille est minutieusement recensée, puisque pesée.

Les experts du domaine déplorent l'inexploitation de cette richesse que constitue la ferraille. Ils alarment aussi des quantités qui sont parfois volées à la lumière du fait que beaucoup n'en connaissent pas la vraie valeur.

Ce fait a poussé les responsables à la Holding des minerais à étudier l'imminent lancement d'une initiative pour l'exploitation de la ferraille et la majoration de ses rendements dans chaque entreprise, afin de définir les meilleurs mécanismes de traitement.

Les experts expliquent que, pour bien gérer cette affaire, il est essentiel de commencer  le recyclage de la ferraille dans nos foyers. Cette opération consiste  à  faire, d’abord, le tri dans les poubelles avant de transporter les déchets vers les lieux consacrés au recyclage. Ensuite, un nouveau  triage est effectué  pour séparer les espèces ferreuses attirées par les aimants tels que l'acier et le fer, des espèces non-ferreuses comme le cuivre, l'aluminium, etc. Enfin, le tri terminé, les métaux sont broyés, laminés et nettoyés, avant d'être fondus dans des fours à 1 600 °C. Finalement, ils sont  transformés en matière première sous forme de bobines de barres ou de fils, qui seront utilisés dans la création de nouveaux produits finis.

La ferraille de la compagnie sidérurgique, évaluée à des milliards de LE. , est stockée dans des dépôts, puis vendue, au temps propice,  aux enchères. La ferraille ferreuse est estimée de 6 à 7 mille LE. la tonne.

Considérés autrefois comme une contrainte dont il fallait minimiser l’impact, les déchets représentent aujourd’hui une ressource économique et stratégique. Le fait de réduire la production de déchets et d’augmenter les taux de recyclage permet de privilégier le maintien et le développement des activités économiques locales par rapport à l’importation des matières premières. Cette question d’emploi devrait avoir de l’écho auprès des pouvoirs publics qui, aujourd’hui, commencent à s’intéresser fort à la filière ferraille.

 

Les mille et une vies des déchets

Les responsables ont pris conscience de la valeur de ce trésor englouti sous l’amas de poubelles qui se trouvent en maint endroit. De ce fait, plusieurs  initiatives ont vu le jour pour le recyclage de ces déchets.

Ainsi, de nombreuses démarches ont été entreprises dans ce sens, selon les moyens non-traditionnels tels que les stations de séparation des déchets et celles des organiques.

Outre ces démarches, plus d’une ONG jouent, en effet, un rôle primordial dans le recyclage des déchets d'une façon générale. Ces organisations présentent leurs assistance aux femmes des éboueurs, en leur expliquant comment transformer, en produits artistiques,  les déchets de papiers et le reste de tissus qu’elles ont préalablement ramassés ; ainsi pourraient-elles les vendre dans les différents débouchés.

 

... et les Egyptiens recyclent les déchets électroniques selon les critères mondiaux

Essam Hicham,  jeune ingénieur, a pu mettre en œuvre, il y a plusieurs années, un système complémentaire pour recycler les déchets électroniques selon les critères écologiques internationaux.

Il considère son expérience comme pionnière. Il a même signé un protocole de coopération avec le ministère des Communications pour le recyclage des déchets électroniques.

Cette expérience consiste en la mise en place d'un système complémentaire. Le jeune ingénieur a inventé une machine pour le recyclage selon les technologies les plus sophistiquées. Vu l’importance de son invention, il a exprimé sa volonté de communiquer son savoir aux  jeunes qui cherchent du travail et de coopérer avec eux. Le revenu environnemental et financier  (plus de 15% par mois) est le fruit du recyclage électronique.

en relation