Bilan de Ramadan : La comédie de retour avec force

Chaïmaa Abdel-Ilah Vendredi 22 Juin 2018-15:20:58 Art
Bilan de Ramadan : La comédie de retour avec force
Bilan de Ramadan : La comédie de retour avec force

Ce qui a caractérisé Ramadan cette année est que le feuilleton comique des jeunes stars ont pu prendre place côté à côte avec les grands. La star Adel Imam a changé de peau cette année et a laissé à part la comédie tout en présentant un feuilleton copieux sur les problèmes de la société moderne : corruption, enlèvement des enfants, trafic d’organes, terrorisme, tentatives d’assassinat des personnalités éminentes, etc…

Alors la scène était vide devant les jeunes comédiens pour faire apparaître leur talents.

Parmi les feuilletons comiques qui ont reçu un succès considérable citons entre autres : « Azmi et Achagan » de Hassan El-Radad et Emy Samir Ghanem qui raconte l’histoire d’un couple travaillant dans l’escroquerie.

« Souk ala ekhwatak » (Enferme tes sœurs) d’Ali Rabia, Hana El-Zahed et Sahar El-Sayegh qui raconte l’histoire d’un jeune homme de la Haute Egypte découvrant qu’il a 4 sœurs enb Egypte et qu’il doit les protèger après la mort de leur père.

« Roba Roumi » (1/4 de fromage Roumi) de Moustafa Khater et Mohamed Salam qui raconte l’histoire d’un père qui cherche avec ses deux fils dans les tombes pharaoniques des trésors cachés mais il est victime de la malédiction pharaonique qui le transforme en animal tout le temps (une souris, un mouton, un lion, un canard, une tortue).

N’oublions pas de mentionner le feuilleton de Mohamed Henedy et Hana Chiha «Ard El-Nefak » (la terre d’hypocrisie) qui a fait un grand succès malgré sa diffusion sur une chaîne saoudienne privée. Ainsi la superstar Yéhia El-Fakharani et Mervat Amin dans « Bel hagm el-tabiaa » (de grandes mesures) ont réalisé un écho considérable par leur feuilleton socio-comique en même temps.

en relation