Cham El-Nessim: Un congé à ne pas rater

Ingi Amr Mardi 10 Avril 2018-19:20:48 Chronique et Analyse

C’est la fête et c’est aussi le printemps. Quoi de plus pour célébrer et se détendre. Le congé de la semaine sainte est un long week-end surtout aux écoles et aux universités. Chaque fois qu’il y a un congé, le voyage se dresse comme excellente option. Un séjour au bord de la mer, un voyage en plein désert ou une promenade dans un oasis. Les options sont nombreuses. L’important est de profiter du congé.

 

Le congé de Pâques est une opportunité idéale pour se détendre surtout avant les examens finaux aux écoles et aux universités. Ça fait un mois que les firmes touristiques font du marketing pour les vacances de Pâques. Plusieurs installations hôtelières présentent des offres à ne pas rater pendant la Semaine Sainte ou même pendant le Lundi de Pâques. Des publicités sont partout : sur les réseaux sociaux, dans les journaux, via SMS, etc.

Le secteur touristique cherche, surtout avant les fêtes et les congés, à stimuler le tourisme intérieur. Qui dit tourisme intérieur, dit «ménages». Il faut donc se concentrer sur les familles égyptiennes. Qui dit familles, dit congés. Ces derniers sont, la plupart du temps, étroitement liés à l’année scolaire. Mi année, vacances d’été, congé de Pâques qui tombent avant les examens finaux…

A Pâques, les plages attirent le plus. Hurghada, Charm El-Cheikh, Marsa Alam, Sahl Hachich, Dahab et Taba. La liste est longue et les réductions sont séduisantes. Mais le voyage doit être de plusieurs jours. Si vous désirez une détente un peu proche de la capitale et de courte durée, optez donc à El-Ain El-Sokhna, Ras Sedr, Alexandrie ou Ismaïlia.

 

El-Ain El-Sokhna

Pour ceux qui désirent passer un congé à bord d’une plage sans passer des heures en route, El-Ain El-Sokhna est l’option idéale. Station balnéaire de la mer Rouge, précisément sur le Golf de Suez, El-Sokhna séduit les passionnés d’un voyage rapide. Avec tant de choix parmi des installations hôtelières, la ville est une destination favorite. Et si vous n’avez pas fait une réservation trois semaines au moins avant la Semaine Sainte, vous risquez de passer le congé à domicile. Les installations touristiques sont toutes occupées.

 

Ras Sedr

Autre destination de la mer Rouge, donnant aussi sur le Golf de Suez mais de l’autre côté. Un retard est parfois causé en traversant le tunnel d’El-Chahid. Ras Sedr est connue surtout par la marée basse qui permet de se promener dans les plages. La ville est aussi connue pour les activités maritimes précisément le Kite Surfing.

Ras Sedr renferme aussi des sites à visiter. Le plus important est Oyoun Moussa qui se trouve à 5 kilomètre d’El-Tour. Oyoun Moussa signifie «Les sources de Moïse». Son eau est riche en sels minéraux naturels, qui se composent de sel ordinaire, de gypse et de sulfate de magnésium. Même en faible concentration, ces produits donnent encore à l'eau un goût particulier et un pouvoir thérapeutique hors pair. Oyoun Moussa se compose d’une source abondante et une dizaine de puits artificiels, dont les eaux sont toutes sulfatées à l'exception d'un seul. Entourés de palmiers dans un oasis, l’endroit semble être un paradis en plein désert.

Les sources de Moïse sont considérées comme un «sauna naturel». Riches en sulfate, sodium et magnésium, elles possèdent un pouvoir thérapeutique important. Elles ont des vertus de guérison pour plusieurs maladies dermatologiques. La température des sources est de 37°C tout au long de l’année.

 

Alexandrie

La perle de la Méditerranée ne cesse de charmer. Destination favorite pour les Egyptiens en été, Alexandrie attire aussi au printemps. A Cham El-Nessim, nombreux qui s’y rendent pour passer la journée au bord de la mer, se balader dans les jardins de Montaza, visiter la Citadelle de Qaïtbaï et se promener sur la Corniche. Sans oublier un repas délicieux de poissons.

 

Ismaïlia

On l’appelle la «Belle Ville du Canal». Ismaïlia est une destination particulière. Donnant sur le lac El-Temsah, elle ne possède pas de vastes plages comme les autres stations balnéaires mais elle a son propre charme. Au bord du lac, rien n’est plus intéressant qu’une brise en regardant les grands navires qui traversent, tout au long de la journée, le Canal de Suez.

A Ismaïlia, vous pouvez aussi visiter les tombes du Commun Wealth, le Musée de De Lesseps. Ne ratez pas l’inoubliable croisière dans le Canal. A conseiller: visiter le nouveau Canal de Suez. N’oubliez pas de savourer les plats de poissons et de fruits de mer qui doivent à la ville une grande renommée.

Au Parc de Mahala, vous pouvez aussi vous baigner dans une grande piscine dont l’eau est chauffée pendant la saison froide et qui donne sur le lac.

 

El-Fayoum

A une heure et demi de la capitale se trouve El-Fayoum, ce paradis en plein désert. En visitant El-Fayoum, il y a des sites où vous devez visiter. Ils sont à ne pas rater: Wadi El-Rayane et Wadi El-Hitane.

Wadi El-Rayan est une réserve naturelle de 1759 km2 au sud-ouest d’El-Fayoum. Elle est connue pour son environnement désertique, ses dunes de sables, ses sources naturelles, sa flore, sa faune et ses divers fossiles maritimes. La région des chutes d’eau constitue une source d’attrait pour les visiteurs.

Wadi El-Rayan renferme unlac supérieur et un lac inférieur reliés par des chutes d’eau auxquelles la réserve doit sa renommée. On y trouve aussi les sources de Rayan au sud-ouest du lac inférieur où des dunes de sable mouvant. Outré trois sources sulfuriques naturelles. Cette zone abrite quelques plantes désertiques, des animaux sauvages et des oiseaux résidents et migrateurs.

La réserve abrite aussi le mont El-Rayan qui entoure le sud et le sud-ouest de la région des sources.

Wadi El-Hitane est une réserve naturelle inscrite sur la liste du patrimoine naturel mondial. Elle est située au nord-ouest de Wadi El-Rayan. L’on y voit des squelettes d’animaux maritimes de quelques baleines, des coquilles, des requins …

Au milieu de Wadi El-Hitane se trouve Gabal El-Medawara, un haut plateau dont une extrémité est formée de trois plateaux pyramidaux. Il ne serait point exagéré de qualifier Wadi El-Hitane de musée géologique à ciel ouvert. La région abrite des fouilles rares et de 406 squelettes de baleines, de requins, de dauphins, de tortues marines datant de plus de 40 millions d’années.

Quant aux activités à faire à El-Fayoum, les plus intéressantes sont l’observation des oiseaux migrateurs et le ski sur sable.

en relation