Choucri Saper les institutions étatiques provoque un vide exploité par les milices confessionnelles

Test Acount Mardi 10 Juillet 2018-14:35:42 Actualités
Le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choucri prononçant son allocution
Le chef de la diplomatie égyptienne Sameh Choucri prononçant son allocution

Le fait de saper les institutions de l'Etat provoque un vide politique et social avec des milices confessionnelles et des terroristes, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choucri, dans une allocution prononcée à l'Institut chinois des relations internationales contemporaines, sur la politique extérieure de l'Egypte au Moyen-Orient. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ahmed Abou Zeid, M. Choucri a abordé, dans son allocution, la vision de l'Egypte sur les principaux défis au Moyen-Orient et les principes qui régissent la politique extérieure de l'Egypte en ce qui concerne le Moyen-Orient. Le chef de la diplomatie égyptienne a évoqué les moyens de réaliser le partenariat stratégique global entre l'Egypte et la Chine, qui avait été lancé en décembre 2014. L'Egypte et la Chine commémoreront cette année le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, poursuit M. Choucri, signalant que depuis 2014 les relations liant les deux pays ont connu un bond sans précédent avec l’établissement du "partenariat stratégique global" lors de la première visite du Président Abdel Fattah Al-Sissi en Chine.

Depuis, le Président Al-Sissi visite la Chine chaque année, et son homologue chinois a effectué une visite officielle en Egypte en janvier 2016, selon M. Choucri qui souligne que les investissements chinois se sont multipliés de manière remarquable dans plusieurs secteurs économiques. Dans son allocution, le ministre des Affaires étrangères a jugé impératif de lutter contre le terrorisme, notant que quelques parties actives au Moyen-Orient ont exploité le soutien au changement pour assurer une assistance militaire et financière à plusieurs organisations terroristes, y compris Daech et Al-Qaïda. En ce qui concerne la situation en Syrie, M. Choucri a indiqué que la position de l'Egypte se concentrait sur le fait de préserver l'unité nationale et l'intégrité territoriale du pays et de soutenir les aspirations légitimes du peuple syrien pour la reconstruction de son Etat. L'Egypte, précise-t-il, continue à établir des contacts avec les parties de la crise syrienne afin de soutenir le processus politique, et à appuyer les efforts de l'émissaire de l'ONU pour la Syrie pour trouver une solution politique. Le ministre des Affaires étrangères a en outre abordé la position de l'Egypte à l'égard de la situation en Libye, au Yémen et en Irak. En ce qui concerne la cause palestino-israélienne, il a dit qu'il ne fallait pas priver les Palestiniens de leur droit à la création d’un Etat indépendant.

 

Aboul Gheit s’entretient avec le vice-président chinois pour booster les relations sino-arabes

Le Secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, actuellement en visite en Chine, s'est entretenu hier lundi avec le vice-président chinois, Wang Qishan.

M. Aboul Gheit participe aux réunions ministérielles du Forum de coopération sino-arabe. Selon le porte-parole du Secrétaire général de la Ligue arabe, Mahmoud Afifi, l'entretien a porté sur les moyens de réaliser un bond qualificatif dans les relations arabo-chinoises dans la prochaine période, basées sur les rapports historiques et distingués liant la Chine et le monde arabe. MM. Aboul Gheit et Qishan ont discuté des dernières évolutions sur la scène internationale en général et dans la région arabe en particulier.

M. Aboul Gheit a souligné que la partie arabe appréciait le fort soutien de la Chine aux grandes questions arabes avec en tête la cause palestinienne, faisant état du rôle important que joue la Chine dans l'octroi des dons et des assistances techniques à certains pays arabes.

La partie arabe aspire à développer ses rapports avec la Chine dans plusieurs domaines et à tirer profit de l'expérience chinoise réussie et distinguée dans le développement économique et humanitaire.

Pour sa part, le vice-président chinois a souligné que son pays appréciait largement les pays et les peuples arabes, notant que son pays soutenait totalement les efforts déployés pour rétablir la stabilité et la sécurité dans la région arabe et parvenir à un règlement global et juste de la cause palestinienne et la fin des conflits armés que connaît la région ces dernières années.

 

en relation