Choucri à la 24ème session de la table ronde du Groupe Economist à Athènes

Test Acount Mercredi 16 Septembre 2020-17:49:01 Actualités
Choucri à la 24ème session de la table ronde du Groupe Economist à Athènes
Choucri à la 24ème session de la table ronde du Groupe Economist à Athènes

Le chef de la diplomatie égyptienne, Sameh Choucri, a pris part hier mercredi à Athènes, à la 24ème session de la table ronde du Groupe “Economist SEUR”, et ce, lors de sa visite en Grèce, apprend-on de la page officielle du ministère des Affaires étrangères. La table ronde vise à discuter de la situation en Europe et à l’Est de la Méditerranée.

M. Choucri a commencé par parler des considérations géographiques et historiques conjointes, qui imposent la nécessité de coordonner et de conjuguer les efforts, pour établir des recommandations pour les politiques qui régissent les relations entre les pays méditerranéens.

Et le ministre des Affaires étrangères de renchérir que le maintien de la sécurité et de la stabilité, et la recherche des règlements politiques à l’Est de la Méditerranée, constituent la pierre angulaire de tout dialogue objectif autour des politiques extérieures régionales.

Il a ensuite affirmé l’engagement absolu au Droit international, comme condition principale aux relations régionales. Il a à cet effet mis l’accent sur l’engagement de l’Egypte à limiter l’extension du conflit militaire en Libye, et à poursuivre les démarches pour réaliser un règlement politique global propice à toutes les parties libyennes et susceptible de régler cette crise via un dialogue libyo-libyen.

M. Choucri a réitéré que les vagues d’afflux illégitime d’immigrants vers l’Europe à travers les côtes égyptiennes vers l’Europe se sont arrêtées depuis septembre 2016. Il a ensuite souligné que la signature d’accords sur la délimitation des frontières maritimes avec Chypre et la Grèce, est intervenue pour majorer les bénéfices tirés des richesses naturelles dont regorge la Méditerranée.

Choucri a souligné à cet égard que la création du mécanisme de coopération tripartite entre l’Egypte, la Grèce et Chypre en 2014, reflétait la présence d’une forte volonté politique de concrétiser la coordination et la coopération entre les trois pays, dans les importants projets conjoints.

Il a de même indiqué que le Forum du Gaz de la Méditerranée orientale, vise à créer une tribune pour garantir la sécurité énergétique et pour renforcer les projets de coopération.

en relation