Choucri juge nécessaire de rétablir la légitimité des institutions libyennes

Test Acount Dimanche 16 Février 2020-20:01:19 Actualités
Le ministre des A.E. Sameh Choucri lors de la réunion ministérielle du Comité international de suivi sur la Libye, à Munich
Le ministre des A.E. Sameh Choucri lors de la réunion ministérielle du Comité international de suivi sur la Libye, à Munich

Le ministre des Affaires étrangères, Sameh Choucri, a jugé nécessaire de se concentrer sur le rétablissement de la légitimité des institutions en Libye, y compris la réformation du Conseil présidentiel pour qu’il représente toutes les catégories du peuple libyen, rapporte la MENA. M. Choucri s’exprimait lors de la réunion ministérielle du Comité international de suivi, issu de la conférence de Berlin sur la Libye. La réunion s’est tenue en marge de la conférence de Munich sur la sécurité. Il a mis en garde contre les tentatives par certains courants de dominer les réunions du comité politique, prévues à Genève le 26 février en cours, ce qui exige une position décisive pour contrer les tentatives de ces parties qui exploitent le conflit actuel et qui tentent de saper tout effort visant à parvenir à une solution pacifique à la crise, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, le conseller Ahmed Hafez. Le chef de la diplomatie a affirmé, lors de son intervention au cours de la réunion, la position inchangée de l’Egypte, qui exige la fin de la crise libyenne par le biais d’une solution politique qui ouvre la voie au retour de la stabilité et de la sécurité, et qui répond aux attentes du peuple libyen. Il a jugé nécessaire d’accorder une importance à la lutte contre le terrorisme et les organisations extrémistes en Libye parallèlement aux efforts visant à parvenir à un règlement global de la crise libyenne. En plus, il a affirmé l’attachement de l’Egypte à la sécurité et à la stabilité de l’Irak, exprimant l’espoir de voir le nouveau gouvernement irakien se former rapidement afin de répondre aux aspirations du peuple irakien et de renforcer le rôle de ce pays frère qui constitue un pilier pour la stabilité de la région. Ces propos ont été tenus par le chef de la diplomatie égyptienne lors d’un entretien avec son homologue irakien, Mohamed Ali Al-Hakim, pour poursuivre le renforcement de la coopération et examiner la situation dans la région en marge de la 56ème Conférence de Munich sur la sécurité. Les deux hommes ont examiné les perspectives de coopération dans de nouveaux domaines dans l’intérêt des deux peuples frères ainsi que les mécanismes d’action relatifs à la coopération stratégique égypto-irako-jordanien, toujours selon le porte-parole des affaires étrangères. Les deux ministres ont également échangé les vues sur la situation en Palestine et en Syrie et affirmé la nécessité d’arrêter toutes les ingérences régionales dans les affaires intérieures des pays arabes. Le chef de la diplomatie égyptienne s’est de même entretenu avec la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération, Arancha González Laya, en marge de la 56ème conférence de Munich sur la sécurité. Choucri qui a félicité son homologue espagnole pour ses nouvelles fonctions, a souhaité se concerter et coordonner les positions avec Mme Laya au sujet des questions d’intérêt commun. Pour sa part, la responsable espagnole a souligné l’importance de l’Egypte pour son pays en tant que partenaire principal et porte vers l’Afrique. Elle a mis l’accent sur la particularité de la région méditerranéenne et aspiré à développer les relations bilatérales dans tous les domaines. La ministre espagnole a tenu à prendre note de la vision égyptienne au sujet des questions régionales d’intérêt commun concernant en particulier les derniers développements en Libye et de la cause palestinienne. M. Choucri a également rencontré son homologue koweïtien cheikh Dr Ahmad Nasser Al-Mohamed Al-Sabbah, en marge de la Conférence de Munich sur la sécurité, a en outre rapporté le porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Au début de la rencontre, le chef de la diplomatie égyptienne a félicité le ministre koweïtien des Affaires étrangères pour sa nomination à la tête de la diplomatie, lui souhaitant succès dans sa nouvelle mission. M. Choucri a souligné la profondeur des relations stratégiques entre l’Egypte et le Koweït et leurs liens historiques et fraternels. Il a par ailleurs affirmé que l’Egypte – direction et peuple – apprécie beaucoup le prince Sabbah Al-Ahmad Al-Sabbah pour son rôle important dans la relance des relations bilatérales. Il a également assuré que l’Egypte est prête à abriter la prochaine session de la commission ministérielle mixte de sorte à promouvoir les relations bilatérales. Selon le porte-parole des Affaires étrangères, les deux chefs de la diplomatie ont mis l’accent sur la position invariable de leurs pays vis-à-vis de la cause palestinienne et examiné l’ensemble de la situation régionale, dont la crise syrienne, la situation en Libye, refusant catégoriquement toute ingérence étrangère dans les affaires intérieures des pays arabes, d’une part, et les menaces proférées contre les pays du Golfe, de l’autre, ajoutant que l’Egypte et le Koweït rejettent en bloc ces menaces qui sont de nature à mettre en péril la sécurité et la stabilité du Golfe arabe.

en relation