Nestle

Clôture du 15e FESTIF : Quelle ambiance et quelle beauté !

Ghada Choucri Lundi 26 Mars 2018-23:02:20 Jeunesse
Clôture du 15e FESTIF : Quelle ambiance et quelle beauté !
Clôture du 15e FESTIF : Quelle ambiance et quelle beauté !

Malheureusement les bons jours s'en vont vite. Dimanche, le Festif s'est clôturé. Les festivaliers rêvent déjà dès maintenant de la prochaine édition de 2019. Avant de faire leurs adieux, les élèves du Collège De La Salle Daher ont présenté la pièce de théâtre un "Coup de balai".

"Un coup de balai pour nettoyer et chasser tous les phénomènes négatifs auxquels nous sommes exposés dans notre vie quotidienne comme le racisme, la violence et autres", explique Mme Carmen Gueriguis, professeur et animatrice de la troupe.

Selon elle, la troupe formée d'une vingtaine d'élèves, regroupe des élèves du préparatoire et du secondaire. En effet, la préparation de la pièce a commencé bien tôt, poursuit-elle, soit au mois de juillet dernier. Pendant l'été, Mme Carmen a choisi le thème et a commencé des réunions avec les anciens de la troupe pour en discuter. Puis en septembre, un appel pour participer à la pièce a été lancé au Collège. "Donc avant les répétitions, les anciens et les nouveaux membres de la troupe se rencontrent et discutent une fois de plus du thème et échangent leurs idées", explique-t-elle.

C'est l’histoire d'une école avec des élèves natifs et des réfugiés. La pièce met en lumière certains incidents et situations que peuvent rencontrer les réfugiés dans leurs pays d'accueil. La pièce souligne également les causes qui ont poussé ces jeunes à fuir leurs pays natals. 

"On n'a voulu ni préciser ni montrer la nationalité des réfugiés, ni le pays où se trouve l'école, ce qui est important c'est le thème d'accepter l'autre", explique Mme Carmen en ajoutant que la pièce est également une sorte de sensibilisation auprès des jeunes. Le message qu'elle voulait faire passer, selon elle, est par exemple quand on gaspille de la nourriture, on contribue aux famines ailleurs, quand on est violent envers les autres, on diffuse la haine partout et ainsi de suite.

Tout commence quand le proviseur de l'école voulait rester tranquille, loin de son fils, alors il déchire une carte du monde en petits morceaux et la lui donne pour que l'enfant la refasse et qu'il se repose pour un bon moment. Contrairement à ce qu'il pense, le fils revient plus vite que son père ne l'imagine. Le père demande à son fils comment tu as pu le faire? "J'ai trouvé au dos de la carte le mot humain en reconstruisant le mot j'ai reconstruit le monde".

"C'est notre message en reconstruisant l'être humain, on reconstruira le monde", souligne Mme Carmen. Un sujet touchant qui ne peut laisser personne indifférent, notamment les jeunes acteurs.

Pierre joue le rôle d'un jeune garçon qui embête tout le temps son frère. "J'ai déjà fait du théâtre, mais cette année est plus différente, puisque c'est la première fois avec mes amis et l'audience est formée de personnes inconnues", raconte le petit.

Nour est quant à lui un des anciens acteurs de la troupe. "Je me sens plus à l'aise. Ce n'est plus nouveau ni bizarre pour moi cette année. Je suis devenu plus confiant et sociable", affirme-t-il.

Marc, joue le rôle d'un réfugié. Selon lui, le thème de la pièce l'a beaucoup intéressé. "Il était important d'aborder un tel sujet. Ça fait partie de notre quotidien", explique-t-il.

L'édition 2018 s'est clôturée dans une ambiance joviale et fraternelle. Elle se distingue notamment par la passion du théâtre et l'amour de la langue française. "Il ne s'agit pas d'une compétition avec des gagnants et des prix. Toutes les troupes sont égales et sont toutes récompensées et honorées lors de la cérémonie de clôture", explique Mme Jeannette Ishaq. En bref, l'objectif est surtout d'initier les jeunes à un art noble et sublime comme le théâtre.

Le 15ème Festif en chiffres

Depuis l'inauguration le 22 mars et jusqu'à la clôture, 20 spectacles ont été présentés sur scène, en plus d'une troupe professionnelle. 380 festivaliers et adultes de 4 pays ont partagé des moments d'échanges inédits. Une dizaine de personnalités du monde du théâtre, de la critique, de la culture, des médias et de la politique étaient présentes depuis l'ouverture et jusqu'à la fin du Festival.

en relation