Nestle

Considéré comme perdu, “L’Oiseau chéri” de Fragonard est réapparu

Mercredi 09 Mai 2018-13:07:55 Presse
Le Point
Le Point

Des spécialistes l'ont cherché pendant plusieurs années. Il avait été recouvert d'un vernis. Il sera exposé à Grasse à partir du 25 mai. Un tableau de Fragonard que l'on croyait perdu, L'Oiseau chéri, a été retrouvé par l'historienne de l'art Carole Blumenfeld et acquis après restauration par la collection de Hélène et Jean-François Costa – musée Jean-Honoré-Fragonard de Grasse, où il sera exposé à partir du 25 mai. L'Oiseau chéri représente une jeune femme dont la robe en soie grège fait un mouvement en spirale tenant à bout de bras un enfant potelé éclairé par la lumière, dans un effet de clair-obscur «à la Rembrandt», typique de Fragonard.

Les grands spécialistes du peintre Jean-Pierre Cuzin et Pierre Rosenberg avaient recherché sans succès ce tableau ayant appartenu à un grand collectionneur français du XIXe siècle, François Marcille. Il était passé en vente à Rouen en 1980, mais avait été attribué à Marguerite Gérard, belle-sœur de Fragonard. Son identification était d'autant plus difficile que le tableau avait été recouvert d'un épais verni et a subi plusieurs repeintes. Mais pour Carole Blumenfeld, la figure de l'enfant, « comme une sculpture », ne laissait pas de doute : « C'est un Fragonard. » La restauration de l'œuvre par Isabelle Leegenhoek a nécessité six mois de travail.

L'Oiseau chéri a été tout de suite acquis par les sœurs Costa, Anne, Agnès et Françoise, héritières de la collection de leurs parents Hélène et Jean-François exposée à Grasse. «Elles ont eu l'audace d'y croire et de me faire confiance, il faut du courage pour acheter un tableau sur lequel on ne voit rien», souligne Carole Blumenfeld.

en relation