Coronavirus: L'OMS invite les jeunes à ne pas se croire «invincibles

Ghada Choucri Mercredi 25 Mars 2020-22:53:01 Jeunesse
Coronavirus: L'OMS invite les jeunes à ne pas se croire «invincibles
Coronavirus: L'OMS invite les jeunes à ne pas se croire «invincibles

C'est une idée qui a la vie dure depuis le début de l'épidémie. Le Covid-19 ne toucherait pas ou peu les jeunes. Sauf que ce n'est pas vrai. Si le taux de mortalité est plus élevé chez les seniors, le coronavirus n'épargne personne.

Aux Etats-Unis, les 20-44 ans représenteraient 20% des personnes hospitalisées. Face au respect à géométrie variable des consignes de distanciation sociale, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) lance un appel à la responsabilité des plus jeunes.

« Vous n'êtes pas invincibles, a déclaré Tedros Ghebreyesus, le directeur de l'OMS, par visioconférence à la presse jeudi 19 mars. Ce virus peut vous envoyer à l’hôpital pour des semaines. Il peut même vous tuer. Même si vous ne tombez pas malades, les choix que vous faites quant aux endroits où vous allez, ces choix peuvent être une question de vie ou de mort pour quelqu'un d'autre. Je suis reconnaissant que beaucoup de jeunes aient décidé de répandre la bonne parole plutôt que de répandre le virus. Comme je le dis toujours, la solidarité, c'est la clef pour éliminer le covid-19. La solidarité entre les pays, mais aussi entre les générations. »

Le nouveau coronavirus apparu en Chine peut en effet contaminer et tuer les jeunes, qui doivent aussi éviter les contacts avec les personnes âgées ou vulnérables pour ne pas les mettre en danger. Il y a quelques jours, le directeur général de la Santé Jérôme Salomon précisait qu’en France, « 50% des malades en réanimation ont moins de 60 ans ». Le même constat a été fait aux Etats-Unis par le CDC, le Centre de contrôle des maladies

Pénurie d'équipements de protection

En raison de pénuries d'équipements de protection pour les personnels de santé et de tests de diagnostic, des « ponts aériens » vont être nécessaires pour acheminer des masques et des gants dans certains pays, a pour sa part prévenu le docteur Mike Ryan, directeur exécutif de l'OMS chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire.

L'OMS a distribué 1,5 million de tests de laboratoire à travers le monde, a ajouté Mike Ryan, et il pourrait en falloir 80 fois plus face à la pandémie actuelle.

en relation