Nestle

De bouche à oreille... L'Etat dans une guerre contre les rumeurs !

Nevine Ahmed Samedi 05 Janvier 2019-10:55:23 Chronique et Analyse
De bouche à oreille... L'Etat  dans une guerre contre les rumeurs !
De bouche à oreille... L'Etat dans une guerre contre les rumeurs !

Comment se fait-il que de fausses rumeurs peuvent prendre une telle ampleur en si peu de temps sans que personne ne réagisse pour stopper la chose? En 2018, l'Egypte a confronté 70 mille rumeurs. Le secteur de l'enseignement en était le plus ciblé. Liste de plus dangereuses rumeurs circulées l'année passée.

 

Ces troubadours de bouche à oreille qui constituent les rumeurs, font d'habitude et rapidement tache d'huile. La combinaison d'erreurs de raisonnement est dangereux puisque ces croyances qui s'élaborent dans l'opinion publique, de ces informations qui semblent véridiques poussent un grand nombre de personnes de les partager.

Nous avons tous entendu des rumeurs et peut-être quelques-uns d'entre nous en ont surement diffusé quelques-unes. C'est une machine infernale, estiment les observateurs, au point que certaines rumeurs font troubler des familles entières. Aujourd'hui, elles circulent d'une autre façon qu'auparavant, en raison de la manière dont le partage d'informations a évolué.

La rumeur prend donc son ampleur et son potentiel énorme des déséquilibres qu'elle génère, notamment sur plan social. Au niveau des rumeurs touchant la politique du pays, l'objectif est de semer les troubles et la panique au sein de la société après le remarquable succès réalisé par les réformes économiques et la victoire contre le terrorisme.

Un peu plus tôt, en 2018, le président Abdel Fattah Al-Sissi, a parlé- lors de la cérémonie de remise de diplômes d'une des écoles militaires- du fait que l'Etat s'était explosé à plus de 21 mille rumeurs les trois mois précédents. Un chiffre qui fait choc allant dans l'intérêt des gangs du "blablabla" et des canulars. Toutefois, ce chiffre a bondé à 70 mille rumeurs pendant toute l'année.

Quelques rumeurs ont ciblé la faisabilité et l'utilité des méga-projets nationaux, dans le but de les déformer et de minimiser leur effet. A titre d'exemple, le projet de la nouvelle capitale administrative a subi des rumeurs futiles, dont l'installation d'une prison dans cette région, ce qui a été catégoriquement démenti par la Direction politique.

Les sources officielles ont également réfuté de nombreuses rumeurs ayant touché le projet du nouveau Canal de Suez, dont la plus frappante était les démarches prises par l'Autorité du Canal pour obtenir un prêt afin de combler son déficit.

Les plus dangereuses rumeurs ont été peut-être celles ayant touché l'institution religieuse et leur rôle dans la société, dont entre autres, celle autour de la fermeture des "koutabs" (écoles coraniques), et à laquelle le ministre des Waqfs a répondu que ces informations étaient incorrectes puisque le nombre des "koutabs" a plutôt bondé au cours des quatre dernières années.

La plus ridicule des rumeurs en 2018, était celle autour de la vente de la nationalité égyptienne et ce canular a fait le tour de la Toile et s'est largement répandu.

L'Etat a, à cet effet, déployé de grands efforts pour recenser ces rumeurs et les confronter, d'où la création d'un observatoire de rumeurs relevant de Dar Al-Iftaa. Le but était notamment de confronter ces tentatives malignes visant à ébranler la confiance des Egyptiens dans la performance du gouvernement et à semer le trouble et le chaos.

Certaines rumeurs ont été directement dirigées au cœur de l'économie nationale pour torpiller les réformes entreprises et les exploits réalisés, afin de minimiser les effets positifs des réformes et du processus de développement.

Parmi ces rumeurs qui ont touché le secteur économique, celle sur l'intention de l'Egypte à prendre un nouveau prêt du Fonds Monétaire International, ce qui a été démenti par le ministère des Finances, affirmant que l'économie nationale est stable et qu'elle poursuivra son amélioration et son progrès.

Ledit ministère a également démenti son intention à hausser les prix du tabac et des cigarettes localement produites, à cause de la hausse de la valeur du dollar des douanes.

Quant à la rumeur la plus marquante ayant touché le secteur de logement, celle circulée par les blogueurs autour de la consécration d'une somme de 140 milliards de LE. aux projets de drainage dans la nouvelle capitale administrative. L'entreprise responsable de la nouvelle capitale a par conséquent émis un communiqué officiel, révélant que cette somme était plutôt consacrée à tous les services, y compris les réseaux d'eau, le drainage, les routes, l'infrastructure intelligente, les installations publiques et les autres services.

L'Egypte, en plus de son poids régional et stratégique, elle occupe une place importante avec son héritage culturel et civilisationnel. C'est ainsi que certaines rumeurs ridicules ont touché le secteur des antiquités, lorsque l'on a fait circulé un canular autour de la disposition du ministère des Antiquités à vendre toute la zone des Pyramides à un des pays arabes contre une importante somme d'argent, ce qui a été catégoriquement démenti.

Les rumeurs ont également touché l'énergie pour porter atteinte aux marchés du carburant et de l'électricité pour exercer des pressions sur l'Etat en semant la panique parmi les citoyens à travers des nouvelles erronées sur la hausse des prix du carburant.

Ainsi, au premiers mois de 2018, une rumeur a-t-elle couru sur l'intention de l'Egypte à importer du pétrole de l'Iran. Le ministère a complètement démenti cette rumeur affirmant n'avoir point l'intention d'importer du brut et qu'il n'existait aucune coopération entre Le Caire et Téhéran dans ce cadre.

Au cours de cette même période, le ministère de l'Electricité a également démenti des rumeurs autour de son intention à hausser les tarifs d'électricité et qu'aucune hausse n'était prévue jusqu'à la fin de l'exercice financier en cours et qui prend fin le 30 juin 2019.

Une autre rumeur a également couru sur la disparition de l'octane 80 et 92 des stations de service afin que le gouvernement puisse contraindre les citoyens à acheter l'octane 95. Bien-sûr, la nouvelle a été démentie affirmant l'absence de pénurie de fuel.

Le secteur le plus touché par les rumeurs en 2018, est celui de l'enseignement. Un canular avait couru, lorsque les blogueurs ont publié des photos pour une ancienne version d'une tablette "Apple", et disant que ce sont là les équipements dont le ministère de l'Enseignement se doterait pour les distribuer aux élèves, dans le cadre du nouveau système d'enseignement qui serait appliqué.

Le paradoxe de la rumeur est qu’elle ne se base pas sur des preuves mais gagne en véracité au fur et à mesure que les personnes la partagent.

La source ou le foyer initiaux des rumeurs ne sont pas normalement  faciles à identifier, surtout parce que le message, en étant répété, se transforme; la rumeur qui parvient à la centième personne, très souvent, ne ressemble presque pas à celle qui a été diffusée au tout début.

Pour éliminer donc les rumeurs, il s'agit d' éviter  les personnes qui en parlent. Il existe une réponse plus réaliste, bien que tout aussi difficile -ou un peu moins-. Il s’agirait de faire un exercice de critique à propos de l’information que nous recevons. Nous demandons si la source qui nous la raconte est une source fiable, jusqu’à quel point nous  avons  confiance en l’information qui nous a été donnée; il serait bon de savoir, par ailleurs, si la circulation de cette information est bénéfique à quelqu’un et jusqu’à quel point cette personne est impliquée dans la diffusion de la rumeur.

 

Les rumeurs les plus bizarres en 2018

Des sons étranges à travers le monde?!

Avez-vous remarqué une hausse des anomalies aériennes auditives et visuelles ? Des bruits bizarres provenant de la terre et du ciel semblent être rapportés de différents pays au cours des dernières années.

Ces événements mondiaux ont capturé l'imagination de beaucoup. Des rumeurs sur internet ont commencé à surgir immédiatement avec des personnes affirmant qu'il s'agissait d'un projet de guerre obscure du gouvernement mondial dans le but de simuler une invasion extraterrestre.

Mais il y a un phénomène plus grave et étrange qui vient d'être signalé à travers plusieurs continents. Des sons forts et mécaniques ont été signalés récemment à Kiev, en Ukraine. Un utilisateur de YouTube de Kiev a téléchargé quelques vidéos dans lesquelles il prétend capter les sons étranges entendu au-dessus de la ville.

en relation