Nestle

Des ballons chargés de sels contre la grêle, ennemie n°1 des vignes

Soha Gafaar Samedi 02 Juin 2018-14:06:48 Sciences et Médecine
Déploiement du système antigrêle fonctionnant avec radar et ballons, sur un vignoble à Ampuis, le 30 mai 2018
Déploiement du système antigrêle fonctionnant avec radar et ballons, sur un vignoble à Ampuis, le 30 mai 2018

"Les orages de grêle, c'est le pire. Tout est déchiqueté", explique l'un des vignerons des prestigieuses appellations de Côte-Rôtie et de Condrieu, qui ont adopté un système de lutte innovant contre ce fléau avec radar et ballons intelligents chargés de sels, selon l'AFP.

"C'est un projet collectif, ça c'est important. Du jamais vu à cette échelle dans la viticulture française. Nous sommes 260 adhérents et 60 personnes formées au dispositif, dont certaines particulièrement habilitées à tirer les ballons en cas d'alerte", détaille à l'AFP Michaël Gerin, coprésident de l'appellation Côte-Rôtie, sous un ciel noir menaçant, au cœur des vignes.

Dès qu'un orage est détecté par le radar, implanté par la société Selerys en un point stratégique sur la rive opposée du Rhône, les vignerons sont prévenus par texto ou courriel 30 minutes avant son arrivée. Ils peuvent suivre sur leurs téléphones l'avancée des cellules orageuses.

Les "vignerons tireurs" peuvent alors se rendre sur les 26 zones de tir réparties dans le vignoble qui s'étage sur des pentes abruptes et donnera les fameux nectars de la Vallée du Rhône Nord. "Les +tireurs+ sont d'astreinte par roulement 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7", témoigne l'un d'entre eux, Roland Grangier. "Dans nos voitures, tout est prêt: la valise contenant le dispositif avec les torches chargées de sels hygroscopiques (qui absorbent l'humidité de l'air, NDLR) et une bonbonne d'hélium pour gonfler le ballon".

Lancés à 600 mètres d'altitude, les ballons agissent au cœur de la cellule orageuse avec précision, au moment adéquat, et font précipiter le nuage avant la formation des grêlons.

en relation