Nestle

Egypte-Roumanie : Des relations historiques et profondes, basées sur le respect mutuel

Test Acount Mercredi 19 Juin 2019-19:31:20 Actualités
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi et le Président roumain Klaus Iohannis donnant leur conférence de presse commune à l’issue de leurs entretiens, hier mercredi à Bucarest
Le Président Abdel Fattah Al-Sissi et le Président roumain Klaus Iohannis donnant leur conférence de presse commune à l’issue de leurs entretiens, hier mercredi à Bucarest

Le Président de la Roumanie, Klaus Iohannis, a reçu hier le Président Abdel Fattah Al-Sissi au début d’une visite d’Etat à Bucarest. Une séance d’entretiens en tête-à-tête entre les deux Présidents s’est tenue, au cours de laquelle ont été étudiés les moyens de renforcer les relations politiques et économiques entre les deux pays. Les deux leaders ont également discuté des horizons de coopération et de coordination entre eux à l’échelon régional et international.

Cette séance d’entretiens a été suivie d’une conférence de presse conjointe pour les deux leaders. Al-Sissi a mis l’accent sur les relations historiques  entre l’Egypte et la Roumanie, relations basées sur le respect mutuel. Et le Président de faire allusion au dernier sommet arabo-européen ayant rassemblé entre autres les deux pays. « Les opportunités de coopération entre les deux pays sont prometteuses et sont appelées à être encore plus approfondies et poussées vers de plus larges horizons », a-t-il renchéri.

Le Chef de l’Etat a notamment souligné que ces précédentes rencontres avec le Président romain avaient contribué à renforcer les relations bilatérales, faisant allusion aux entretiens fructueux et constructifs qu’ils avaient déjà eus. Les deux leaders ont également parlé de la coopération entre les deux pays dans les domaines économique et touristique, révélant à cet effet que les relations commerciales avec la Roumanie ont dépassé 1 milliard de dollars en 2018 et que  les vols vers les villes égyptiennes de Charm El-Cheikh et d’Hurghada ont doublé.

« La rencontre avec le Président romain constitue une importante occasion pour échanger les visions quant à l’évolution de la conjoncture dans la région », a affirmé le Raïs. 

« Nous avons passé en revue la vision égyptienne quant au règlement pacifique des crises dans la région arabe », a-t-il ajouté.

 « Il est impossible de réaliser la durabilité et la pérennité de la sécurité et de la stabilité au Moyen-Orient, avant de régler le conflit palestino-israélien et sans parvenir à un règlement juste et globale qui garantira les droits légitimes du peuple palestinien dans l’établissement de son Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967 », a martelé Al-Sissi.

en relation