En Syrie, les habitants de Kobané comptent sur eux-mêmes pour reconstruire

Test Acount Lundi 11 Juin 2018-15:36:08 Actualités
En Syrie, les habitants de Kobané comptent sur eux-mêmes pour reconstruire
En Syrie, les habitants de Kobané comptent sur eux-mêmes pour reconstruire

Après avoir réclamé en vain l'aide des autorités kurdes syriennes, Ahmed Saleh a fini par demander de l'argent à ses proches expatriés pour réparer sa maison endommagée dans les combats contre les jihadistes à Kobané, selon l'AFP.

Les habitants de cette ville kurde du nord du pays en guerre, frontalière de la Turquie, ont dû compter sur eux-mêmes pour reconstruire la cité laissée quasiment en ruines après que les forces kurdes, soutenues par les Etats-Unis, en ont chassé le groupe jihadiste Daech en 2015.

Ahmed Saleh s'était réfugié en Turquie au début de la bataille avant de revenir à Kobané un an plus tard pour retrouver deux des trois chambres de sa maison détruites. "Nous avons été choqués par l'ampleur des destructions", dit ce cordonnier de 45 ans.

Il pensait au départ que les autorités kurdes locales allaient l'aider, mais il a finalement "perdu espoir".

Le quadragénaire se tourne alors vers des membres de sa famille installés à l'étranger, qui lui ont envoyé de l'argent. "Mon fils en Allemagne et mon frère au Kurdistan irakien m'ont aidé", dit-il, précisant que 1.150 dollars ont jusque-là été dépensés pour les travaux.

D'autres maisons dans son quartier de Boutane ont également été réparées, même si les impacts de balles restent visibles sur certains murs.

Mohammed Naassan, un habitant d'un quartier voisin, a reconstruit sa maison avec l'aide de son épouse et de ses enfants et en piochant dans ses propres économies.

"Notre maison a été complètement détruite par Daech", affirme ce Kurde de 76 ans. "Des membres de la municipalité sont venus, ils ont pris note des dégâts, mais ils n'ont rien fait", regrette-t-il. "Personne ne nous a aidés, cela m'a coûté beaucoup d'argent".

Si plusieurs façades sont encore criblées de balles, les murs de nombreuses maisons ont été reconstruits ou repeints grâce à l'argent envoyé depuis l'étranger.

D'autres habitations dans le nord de la ville restent en revanche entièrement détruites par des mois de combats acharnés.

En janvier 2015, les forces kurdes soutenues par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis chassent Daech de Kobané, après plus de quatre mois de violents combats.

Trois ans plus tôt, en 2012, le régime syrien s'était retiré des régions majoritairement kurdes dans le nord du pays, où les autorités locales ont établi une autonomie de facto.

en relation