Gratitude rime avec bonheur

Ingi Amr Dimanche 28 Juin 2020-11:11:12 Chronique et Analyse
Gratitude rime avec bonheur
Gratitude rime avec bonheur

La gratitude est une composante essentielle des relations saines. Elle constitue une manifestation d’intelligence émotionnelle et d’intelligence sociale. (Source: nicolassarrasin.com). Depuis Bouddha et Cicéron, les maîtres spirituels et les philosophes n’ont cessé de célébrer la gratitude. Aujourd’hui, les recherches en psychologie le confirment, la gratitude rend heureux et favorise même la santé.

 

 

La gratitude c’est la reconnaissance que l’on éprouve envers une situation ou une personne qui nous a fait du bien. Elle s’accompagne d’un sentiment profond et positif qui contribue à nous rendre heureux. C’est un sentiment positif et bénéfique pour la relation à autrui. Pour savoir dire merci, encore faut-il prendre conscience de l’impact positif des actions ou de la présence des autres dans notre vie.

Au fond, c’est quoi la reconnaissance ? C’est le sentiment agréable que vous ressentez après avoir été aidée, soutenue ou simplement entourée d’une présence bénéfique. Vous pouvez communiquer votre sentiment de gratitude à la personne qui vous a fait du bien en lui disant « merci ».

Prononcé avec pleine conscience, le mot merci a le pouvoir de changer le monde. Dire merci est à la fois positif pour soi, pour la personne à qui l’on s’adresse et pour la relation humaine. Sans parler du fait que l’effet positif de tout cercle vertueux irradie au-delà de ses limites.

Avoir conscience de ce que nous devons aux autres nous rend à la fois plus lucides, plus forts et plus heureux. Pour ressentir la gratitude, il faut apprendre à percevoir et à accepter l’impact positif des autres sur nos vies. Sans les autres, nous ne sommes rien et ce n’est pas une faiblesse. L’interdépendance peut faire éclore de merveilleuses choses et être bénéfique à tout le monde. Être capable de remplacer les « Je n’ai besoin de personne » et « Je peux m’en sortir toute seule » par « Merci, ta présence m’a infiniment aidée » ou « Je suis heureuse que tu sois venue » vous comblera vous-même de joie et rendra la personne qui vous a soutenue heureuse. Alors pourquoi se priver de déclencher ce mécanisme positif ?

Ressentir la gratitude est avant tout un choix : celui de voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Celui de reconnaître ce que l’on doit par le remerciement plutôt que de laisser l’amour-propre refouler notre besoin des autres, le fait que l’être humain est un animal sociable. Une fois ce choix fait, la gratitude, comme tout, se cultive et se développe. Elle est notamment partie intégrante de l’esprit de la méditation. Vous pouvez également tenir un « Carnet de gratitude » dans lequel vous inscrivez chaque jour une chose, une situation ou une personne pour ou envers laquelle vous éprouvez de la reconnaissance. Un tel exercice aura un effet positif sur votre manière de voir la vie. (Source: viversum.fr).  

 

Citations

“Sois reconnaissant envers tous, tous t’enseignent.” – Bouddha

“On est toujours ingrat pour le don du nécessaire, jamais pour le don du superflu. On en veut à qui vous donne le pain quotidien, mais on est reconnaissant à qui vous donne une parure.” – Victor Hugo

“Rien de plus noble que la reconnaissance, rien de plus vil que l’ingratitude ; autant un trait de reconnaissance touche l’âme, autant un trait d’ingratitude lui fait horreur.” – Hypolite de Livy

“La reconnaissance est un noble et digne salaire pour les âmes généreuses.” – William Shakeaspere

“La reconnaissance est la mémoire du coeur.” – Hans Christian Anderson

“On sollicite le premier bienfait, on exige le second, et souvent le troisième est arrivé que la reconnaissance est encore en chemin.” – Pierre-Marc-Gaston de Levis

“La reconnaissance est une obligation qui suit nécessairement tout bienfait.” – Charles Gobinet

“Soyons reconnaissants, la reconnaissance prolonge le plaisir que le bienfait a causé.” – Joseph Droz

“Il est difficile que celui qui fut ingrat trouve à son tour la reconnaissance.” – Jean Jacques de Lingrée

“La reconnaissance est le paiement du pauvre.” Proverbe Indien

  

La gratitude change nos vies

De nombreuses études montrent les bienfaits de la gratitude sur l’existence. En voici quelques-uns :

·       La gratitude améliore la qualité de nos relations avec les autres. Reconnaître les bienfaits des autres sur sa vie, c’est leur dire qu’ils jouent un rôle dans notre bonheur. C’est pourquoi la gratitude est elle-même un cadeau bénéfique aux relations humaines. 

·       La gratitude améliore la santé physique et mentale. Les personnes qui éprouvent de la reconnaissance sont plus aptes à prendre soin de leur santé et sont protégées des émotions toxiques qu’engendrent par exemple la jalousie, la frustration ou la colère. Il est également prouvé que la gratitude augmente le sentiment de bonheur et réduit les risques de dépression. 

·       La reconnaissance est bonne pour le sommeil. Se concentrer sur son sentiment de gratitude et coucher les raisons de celui-ci sur papier permettrait de dormir à la fois mieux et plus longtemps.

·       La gratitude ouvre la porte de l’empathie. Éprouver le sentiment de gratitude permet d’appréhender les situations difficiles avec empathie, et réduit l’agressivité. 

·       Avoir conscience des choses qui nous sont offertes améliore la résistance aux chocs. Qui ressent un sentiment de gratitude bénéficie d’un mental plus solide que les autres. La reconnaissance permettrait en effet de mieux faire face à l’adversité et même aux traumatismes.

  

La loi d'attraction

La gratitude est une qualité et un mode de pensée à adopter au quotidien afin de voir des répercussions énormes sur l'humeur, la façon de voir les choses, et les événements qui arrivent.

En effet, bien souvent les gens se complaisent dans le négatif, sont accablés par leurs tourments et ne se focalisent pas sur le positif. Pourtant, il faut penser à remercier plus.

En fait, une loi universelle, appelée loi de l’attraction, récompense notre état d’esprit. Si nous sommes reconnaissants, focalisés sur le positif, nous attirerons des situations positives, nous vivrons des instants exceptionnels. En revanche, si nous ne voyons que le négatif, si nous critiquons, si nous nous plaignons, nous ferons face à des choses négatives, nous attirerons le malheur et la tristesse.

Un moyen tout simple de changer le cours de notre vie est de voir le verre à moitié plein, au lieu de le voir à moitié vide. Ainsi, on se concentre sur tout ce que nous avons déjà la chance d’avoir, on pense « présence » plutôt qu’ « absence ».

Ne vous laissez pas aller à des pensées négatives, focalisez-vous toujours sur le positif !

Un tel état d’esprit, sain et paisible, une gratitude cultivée au quotidien apporte le bonheur.

 

 Pensez positif pour une bonne santé

La gratitude est une manière d'être positif qui mène sans doute au bien-être. Selon une étude américaine, se trouver dans un état de bien-être psychologique serait excellent pour la santé cardiaque. Se montrer positif dans la vie inciterait en effet à mieux vivre et à moins stresser. 

Positiver aiderait à être en meilleure santé. C’est la promesse d’une nouvelle étude dont les résultats publiés dans le Journal of American College of Cardiologyvont peut-être inciter à davantage prendre les aléas du quotidien avec le sourire.

Un bien-être psychologique est un élément qu’il faudra désormais prendre en compte pour "muscler" la santé cardiovasculaire et, par la même occasion, le moral. Selon des chercheurs de la Northwestern University Feinberg School of Medicine, se maintenir dans un état de pensée positif pourrait en effet aider les patients à obtenir une meilleure santé cardiovasculaire.

"Nous nous sommes concentrés sur la question de savoir si le bien-être psychologique peut être lié à un risque réduit de maladie cardiaque", indiquent les chercheurs.

Au cours de leurs recherches, les scientifiques ont mis en lumière des résultats étonnants, qui prouvent que le moral et l’état d’esprit sont souvent essentiels pour assainir ses habitudes de vie. Ainsi, les patients les plus optimistes étaient moins susceptibles d’avoir repris le tabagisme après avoir arrêté de fumer et sont plus enclins à pratiquer une activité physique régulière. Ils suivent aussi un régime alimentaire plus sain.

Ce sont donc ces processus biologiques et ces comportements sains découlant d’un bien-être psychologique qui influencent la santé cardiaque : plus un patient se sent bien, plus il fait attention à ce qu’il mange et à l’activité qu’il pratique.

Ils sont aussi bien plus doués que les autres patients pour gérer leur stress. "Les optimistes persévèrent en utilisant des stratégies de résolution de problèmes et de planification pour gérer les facteurs de stress", explique l'étude.

 "Si d'autres sont confrontés à des facteurs hors de leur contrôle, ils commencent à modifier leurs objectifs et à utiliser des stratégies d'adaptation potentiellement inadaptées, ce qui entraînerait en fin de compte une augmentation des niveaux d'inflammation et une santé cardiaque globale moins favorable."

Selon les auteurs de l’étude, certains "programmes d’intervention" peuvent être particulièrement bénéfiques pour améliorer le moral et donc la santé. C’est le cas de la méditation de pleine conscience qui améliore la qualité de vie, diminue l’anxiété et aide à arrêter de fumer, par exemple. La pratique de la yoga est ainsi conseillée. Plusieurs études ont montré qu’elle était bénéfique aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque car elle permettait de baisser leur tension artérielle.

en relation