L’économie a pu résister à la crise du Coronavirus et contenir ses répercussions

Test Acount Vendredi 30 Octobre 2020-22:02:54 Actualités
Le ministre des Finances Mohamed Maït avec l’ambassadeur de Suisse au Caire, Paul Garnier
Le ministre des Finances Mohamed Maït avec l’ambassadeur de Suisse au Caire, Paul Garnier

Le ministre des Finances, Mohamed Maït, a déclaré que l’économie égyptienne avait pu résister à la crise du Coronavirus et à contenir ses répercussions, et ce grâce aux réformes économiques historiques exécutées au cours des dernières années, apprend-on de la MENA.

Lors de sa rencontre jeudi avec l’ambassadeur de Suisse au Caire, Paul Garnier, M. Maït a affirmé que le gouvernement poursuit les réformes structurelles d’une manière qui le rend plus capable à relever les défis internes et externes, soulignant que l’Egypte est le seul pays du Moyen-Orient et d’Afrique à avoir maintenu la confiance de trois institutions de notification financière mondiales “Standard & Poor’s”, “Moody’s” et “Fitch” au cours de l’une des périodes les plus difficiles de l’économie mondiale à la lumière de la pandémie de Coronavirus.

Le gouvernement souhaite renforcer la coopération bilatérale avec la partie suisse, dans divers domaines, notamment la santé, l’éducation, les transports et les énergies renouvelables, comme ce fut le cas avec le mégaprojet solaire “Benban” à Assouan, en coopération entre la Banque asiatique d’investissement et le secteur privé de manière à contribuer au transfert de l’expertise mondiale en Egypte, afin d’atteindre les objectifs de développement durable conformément à la vision “Egypte 2030, a dit le ministre des Finances. Il a noté que la crise du coronavirus avait relevé la nécessité pour les pays de s’appuyer davantage sur leurs propres ressources, et c’est ce que l’Egypte a poursuivi avec son leadership politique avisé avant la pandémie, alors que le gouvernement se concentrait sur la réalisation de l’autosuffisance dans divers secteurs.

en relation