L’égyptologie, une passion qui traverse les siècles et les frontières

Hanaa Khachaba Samedi 24 Août 2019-15:23:59 Chronique et Analyse
Allemagne : Musée national d’art égyptien de Munich
Allemagne : Musée national d’art égyptien de Munich

L’engouement pour l’Egypte ancienne ne se dément pas. De Néfertiti à Toutankhamon, le secret des pyramides et des antiques tombeaux cachés n’en finit pas d’exciter l’imagination. La passion pour la civilisation de l’Egypte ancienne n’est pas confinée dans le territoire égyptien. Cet amour profond pour tout ce qui est égyptien et ancien traverse le temps mais aussi les frontières. Partout où l’on voyage, on trouve des musées d’égyptologie abritant des collections majeures de la civilisation la plus avancée sur son temps.

A travers ces statues, ces sarcophages, ces stèles, ces milliers de pièces exposées  qui ont traversé les siècles, ce sont bien trois millénaires, que les visiteurs des musées d’égyptologie de par le monde contemplent.

L’égyptomanie est une passion qui éclot souvent en cours d’histoire dans les écoles ou dans les universités. La civilisation égyptienne est fascinante parce que c’est différent, dit un chimiste français de formation et égyptophile de cœur dénommé Michel Dessoudeix. Il souligne qu’il y a une base commune dans laquelle on peut se reconnaître. « Le but de l’art égyptien est d’être reconnaissable. Il parle à tout le monde », confie l’égyptophile, affirmant que cet art de l’Egypte antique touche aussi l’enfant en chacun de nous, entre dieux à corps d’homme et tête d’animal et alphabets à décrypter.

Les enfants sont passionnés par les momies, c’est entre la représentation du corps et le corps lui-même. Ils se font en quelque sorte leur cinéma. On peut se familiariser avec cette période historique en se rendant à ces musées qui font une représentation précise du temps des Pharaons.  Les expositions et les musées d’égyptologie sont conçus dans les différentes capitales du monde pour faire appel à tous les sens. Parcourez les différentes salles des musées qui permettent l'accès et la diffusion de ces découvertes archéologiques au plus grand nombre.

Ci-dessous une collection de certains musées d’égyptologie à travers le monde mais aussi des hôtels construits sur le thème de l’Egypte antique.

Etats-Unis : Luxor Las Vegas

Le Luxor est un hôtel-casino 5 étoiles de Las Vegas. Il a ouvert ses portes le 15 octobre 1993. Il est situé entre l’Exacalibur (casino) et le Mandalay Bay, dans la partie du Strip.

Construit sur le thème de l’Egypte antique, l’hôtel doit son nom à la ville de Louxor (anciennement Thèbes). La partie principale est une pyramide de 106 mètres de haut (en comparaison, la Pyramide de Khéops mesure 137 m) et l’entrée se fait à travers une immense reproduction du Sphinx de Guiza. Le décor comporte d’autres éléments rappelant l’Egypte, notamment des obélisques et des statues de dieux.

Allemagne : Musée national d’art égyptien de Munich

Le Musée national d’art égyptien de Munich, fondé en 1966, abrite la collection d’art de l’Egypte antique de Bavière déjà créée au XVIe siècle par le duc Albert V et augmentée en particulier par Charles Théodore et le roi Louis Ier de Bavière. Le musée présente des objets anciens égyptiens, statues, sculptures, objets de culte, papyrus, tablettes en pierre avec des hiéroglyphes, bijoux, amulettes mais aussi des momies, des textiles et des objets ménagers.

Espagne : Musée Egyptien de Barcelone

Le Musée Egyptien de Barcelone contient une collection monographique de l'Egypte Ancienne, un musée unique en Espagne. Plus de mille objets exposés nous donnent l’occasion de mieux  comprendre la vie et des coutumes de cette ancienne civilisation. Le musée dispose de trois salles d'expositions, des salles de lecture et d’une bibliothèque riche de plus de 10,000 documents.

France : Musée du Louvre à Paris

Le musée du Louvre est aujourd'hui le plus grand musée d'art et d'antiquités au monde. Situé dans le 1er arrondissement de Paris, sur la rive droite entre la Seine et la rue de Rivoli, le musée se signale par la pyramide de verre de son hall d'accueil. Parmi ses pièces les plus célèbres figurent  Le Scribe accroupi et le Code de Hammurabi. Le département des Antiquités égyptiennes fut créé en 1826. Sa collection a été considérablement agrandie par Mariette, avec plus de 6 000 objets rapportés des fouilles du Sérapéum de Memphis. Les autres objets viennent de fouilles opérées par l'Institut français d'archéologie orientale. Actuellement, les Antiquités égyptiennes sont réparties sur trois étages : à l'entresol, l'Egypte romaine et l'Egypte copte ; au rez-de-chaussée et au premier étage, l'Egypte pharaonique.

Royaume-Uni : British Museum de Londres

Le British Museum (Musée britannique en français) est un musée de l’histoire et de la culture humaine, situé à Londres, au Royaume-Uni. Ses collections, constituées de plus de sept millions d’objets, sont parmi les plus importantes du monde et proviennent de tous les continents. Le British Museum héberge la plus grande collection mondiale d'art de l'Égypte antique après le musée égyptien du Caire. Ses objets proviennent de toutes les périodes et de nombreux sites.

Les sept galeries égyptiennes permanentes du musée, dont sa salle la plus grande (salle 4 : sculptures monumentales), exposent seulement 4 % des objets possédés. On y trouve la statuaire et l’architecture des décors pharaoniques historiques, souvent inscrits avec des hiéroglyphes. Beaucoup d’autres aspects de la culture égyptienne antique sont représentés, les cercueils et les momies, mais aussi des meubles, bijoux et autres objets trouvés dans les sépultures. Ils reflètent la pratique des enterrements somptueux pour les plus riches, dont la famille royale et les représentants du gouvernement. La pierre de Rosette, considérée comme la clef de décryptage des hiéroglyphes, est l’icône du British Museum.

Russie : Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg

Le musée de l’Ermitage est un musée situé à Saint-Pétersbourg, au bord de la Neva, en Russie. Fondé en 1764, c'est le plus grand musée du monde en termes d'objets exposés (plus de soixante mille pièces dans près de mille salles tandis que près de trois millions d’objets sont conservés dans les réserves).

La collection égyptienne du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg remonte à 1852 et comprend des éléments allant de la période prédynastique au XIIe siècle. Il appartient à l'art oriental du musée. L'exposition égyptienne est hébergée dans une grande salle au rez-de-chaussée sur le côté Est du palais d'Hiver.

Vatican : Musée grégorien égyptien

Le musée grégorien égyptien est un des musées du Vatican. Il est consacré à la collection égyptienne du Vatican. Le musée égyptien a été inauguré en 1839. Auparavant, le pape Pie VII avait créé le premier noyau du musée avec une petite collection d'antiquités égyptiennes. Grégoire VII enrichit cette collection avec de nouveaux achats et favorise la création du musée dans le Petit Palais du Belvédère, avec un aménagement qui rappelait l'Egypte antique. Le musée abrite des œuvres s'échelonnant de la période prédynastique à la période romaine. Les collections sont réparties dans six salles.

 

 

 

en relation