L’Egypte et le Burkina Faso examinent la lutte anti-terroriste

Dimanche 13 Mai 2018-13:38:12 Actualités
Le ministre des Affaires étrangères Sameh Choucri s’entretenant avec le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso Alassane Bala Sakandé
Le ministre des Affaires étrangères Sameh Choucri s’entretenant avec le président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso Alassane Bala Sakandé

Le ministre des Affaires étrangères, M. Sameh Choucri, a reçu hier samedi le président de l'Assemblée nationale du Burkina Faso M. Alassane Bala Sakandé en visite actuellement en Egypte, en réponse à une invitation du président de la Chambre des députés, Dr Ali Abdel Aal. Le président de l'Assemblée nationale du Burkina a visité nombre d'usines et s'est entretenu avec le Grand Imam d'Al-Azhar, Dr Ahmed Al-Tayeb ainsi qu’avec sa Sainteté le Pape Tawadros II.

Au début de la rencontre, le ministre des Affaires étrangères, M. Choucri a salué  le président de l'Assemblée nationale  burkinabè, mettant l'accent sur l'intérêt de l'Egypte à développer et à renforcer ses relations bilatérales avec le Burkina Faso dans les différents domaines, y compris le domaine parlementaire, a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, le conseiller Ahmed Abou Zeid.

Le chef de la diplomatie a mis l'accent sur l'appréciation de l'Egypte pour les visites à haut niveau effectuées par les frères burkinabè en Egypte et dont la dernière était celle du Président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré en juin 2017. Cette visite a été marquée par des entretiens élargis avec le Président  Abdel Fattah Al-Sissi autour de dossiers bilatéraux et régionaux d'intérêt commun, a-t-il ajouté.

 "Choucri, toujours selon le porte-parole, a mis l'accent sur le renforcement de la coopération entre l'Egypte et le Burkina Faso dans le domaine de la lutte anti-terroriste via les 1000 bourses présentées par le ministère de la Défense et le Centre sahélo-saharien pour la lutte antiterroriste que l'Egypte est en train de créer, ce qui contribue à renforcer les efforts communs afin de faire face au terrorisme et au crime organisé propagé dans la région du Sahel". Le ministre des Affaires étrangères a passé en revue les efforts de l'Egypte pour soutenir le G5 Sahel  (dont le Burkina Faso est membre). De même, M. Choucri a assuré que l'Egypte œuvre à réactiver la coopération avec les pays du G5 Sahel en accordant des bourses d'entraînement via la conférence de Bruxelles le 23 février 2018, exprimant l'aspiration de l'Egypte à consolider l'échange commercial entre les deux pays de sorte à refléter les relations bilatérales distinguées.

Pour sa part, le président du Parlement burkinabè a exprimé l'attachement de son pays à consolider la coopération avec l'Egypte et à profiter des expériences accumulées. Il a ajouté qu'il a veillé à prêter audition à M Choucri autour des récentes évolutions sur la scène politique régionale, notamment en ce qui concerne la Libye, la Somalie, et la Syrie.

Par ailleurs, la capitale russe témoignera ce lundi du lancement des consultations entre le ministre des Affaires étrangères et son homologue russe Sergueï Lavrov. M. Choucri devrait de même s'entretenir avec le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, dans le cadre de la formule (2+2).

Il est prévu que la rencontre passe en revue les moyens d'améliorer les relations bilatérales entre les deux pays dans les domaines politique, économique, culturel et touristique. Au menu des entretiens figurent également des dossiers épineux à l'instar de ceux de la Libye, de la Syrie, du Yémen, de l'accord nucléaire iranien et de la position égyptienne et russe envers ces dossiers.

 

en relation