L’Egypte lutte contre la cybercriminalité et le blanchiment d’argent

Dr Nesrine Choucri Lundi 15 Juillet 2019-12:31:46 Economie
L’Egypte lutte contre la cybercriminalité et le blanchiment d’argent
L’Egypte lutte contre la cybercriminalité et le blanchiment d’argent

L'Egypte déploie des efforts considérables et réussis pour lutter contre les crimes électroniques, ont affirmé des cadres bancaires arabes, lors de l'inauguration jeudi à Charm el-Cheikh du forum bancaire organisé par l'Union des banques arabes (UBA) sous le thème "les nouveautés liées au blanchiment d'argent et au financement du terrorisme...lutte contre la traite humaine et la cybercriminalité", a rapporté la MENA.

Malgré les efforts des banques centrales arabes et les progrès accomplis dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, ces deux fléaux sont une sérieuse source d'inquiétudes pour les économies, étant donné notamment l'évolution considérable de la technologie, ont-ils dit.

"J'ai le plaisir de saluer les efforts distingués du département de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme en Egypte et l'Union des banques d'Egypte pour lutter contre les crimes financiers et autres qui perturbent la stabilité économique et bancaire", a déclaré le secrétaire général de l'UBA, Wessal Fattouh.

L'UBA travaille assidûment de concert avec les organisations arabes et régionales pour renforcer et développer les moyens de lutte adoptées par les appareils concernées contre les crimes électroniques, leur auteurs et les moyens d'infraction, a indiqué Fattouh. Il a évoqué les différentes formes de crimes électroniques tels le vol des cartes de crédit en usant du réseau de données, jugeant important de réviser et d'actualiser en permanence les lois afférentes au domaine et de sensibiliser les bancaires, les magistrats, les appareils de sécurité et autres à la lutte contre la cybercriminalité.

 

 

 

Le président du conseil des secrétaires de l'Unité égyptienne de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, Ahmed Saïd Khalil a souligné que l'Unité jouait un rôle vital pour lutter contre la cybercriminalité et faire face à l'immigration clandestine et au trafic d'être humain, selon la MENA.

M. Khalil a prononcé jeudi une allocution devant la première séance de la conférence de l'Union des banques arabes qui se tient à Charm El-Cheikh sous le thème " Principaux développements liés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme - cybercriminalité et lutte contre la traite des êtres humains". 

En dépit de l'importance de lutte contre la traite des personnes et le trafic des migrants, la plupart des Etats ne disposent pas de renseignements statistiques précis sur le volume des fonds liés à de tels crimes, a noté M. Khalil

La lutte contre la cybercriminalité exige une coopération étroite entre les organes locaux et internationaux, dont les organes d'application de la loi, les autorités judiciaires et juridiques ainsi que l'unité des enquêtes financières et les ONG, a estimé M. Khalil.

Pour sa part, le président de la NBE, Hecham Okasha a souligné que la Banque centrale d'Egypte (BCE) suivait de près l'impact des développements technologiques sur les banques à travers la formation et les nouvelles législations, jugeant important de moderniser l'infrastructure technologique pour suivre le rythme du grand développement technologique.

Le secrétaire général de l'Union des banques arabes, Wessam Fettouh a signalé que les banques égyptiennes avaient appliqué toutes les lois qui les protégeaient, tout en continuant à financer les projets de développement et de services.

 

en relation