L’Egypte soumet un projet de résolution au Conseil de sécurité autour du Barrage Renaissance

Test Acount Lundi 29 Juin 2020-23:41:20 Actualités
Sameh Choucri
Sameh Choucri

Le ministre des Affaires étrangères, M. Sameh Choucri a assuré que l’Egypte a soumis un projet  de résolution au Conseil de sécurité autour du Barrage de Renaissance, notant que ce texte va de pair avec les résultats de la réunion du bureau de l’Union Africaine (UA). En effet, le projet de résolution appelle les trois pays à parvenir à un accord dans l’espace de deux semaines sans prise de mesures unilatérales concernant le Barrage Renaissance. Et de le ministre des Affaires étrangères de mettre l’accent sur le rôle vital du secrétaire général des Nations Unies à cet égard.

Dans son allocution devant le Conseil de sécurité via visioconférence, le Chef de la diplomatie a assuré que le projet de résolution soumis par l’Egypte ne vise nullement de contourner n’importe quel processus de négociation, ni même l’anticiper, mais il vise à mettre l’accent sur l’intérêt et l’attachement de la communauté internationale au plus haut niveau à parvenir à un accord concernant le Barrage Renaissance et la prise de conscience quant aux mesures unilatérales.

Choucri a rappelé également que l’humanité passe par une phase extrêmement délicate face à un ennemi qui cause des morts au quotidien et qui a porté préjudice aux économies du monde. « Alors que nous faisons face à cette pandémie et que nous nous rendons compte de la vulnérabilité de notre situation, il est ainsi le temps de se rappeler notre appartenance commune à l’humanité », a-t-il dit.

Il a renchéri que le dossier du Barrage de Renaissance qu’il évoque devant le Conseil de sécurité ne diffère point de la crise sanitaire du coronavirus, car il rappelle que « les Nations ne vivent pas dans des îlots isolés, mais que nous appartenons tous à une même société et un même destin ».

Un danger qui porte atteinte à l’unique source de vie de plus de 100 millions d’Egypte s’est manifesté lequel est le Barrage de Renaissance, ce projet gigantesque bâti par l’Ethiopie sur les rives du Nil bleu pouvant ainsi porter atteinte à la sécurité, voire même à l’existence d’une nation entière.

Le Chef de la diplomatie a assuré que l’Egypte soutient les objectifs de développement du peuple éthiopien, ajoutant que ce grand projet hydro-électrique en Afrique menace des millions de vie en Egypte et au Soudan.

D’où, le remplissage du Barrage de manière unilatérale, sans parvenir à un accord garantissant les mesures nécessaires à la sauvegarde des communautés des pays de l’aval, porte atteinte à leurs droits et augmente les tensions. Cela pourrait même alimenter des conflits et des crises susceptibles de menacer la sécurité de la région entière, a-t-il dit.

D’où, Choucri a appelé le Conseil de sécurité a examiné ce dossier d’autant plus qu’il constitue l’instance international responsable de préserver la sécurité et la sûreté internationales. Et de renchérir qu’il est prévu que le Conseil de sécurité joue son rôle avec vigilance en vue d’éviter les tensions, d’empêcher les conflits et de contenir les crises qui menace la paix d’une région souffrance d’une certaine fragilité.  « Nous sommes confiants dans le Conseil de sécurité à assumer ses devoirs, et ses responsabilités.

L’Etat égyptien a décidé de soumettre l’affaire au Conseil de sécurité en vue d’éviter les tensions et d’empêcher les mesures unilatérales entrave la conclusion d’un accord sans porter préjudice aux pays de l’aval.

en relation