Nestle

L’oasis d’Al-Bahariya

Mercredi 11 Avril 2018-21:27:42 Photo du jour
L’oasis d’Al-Bahariya
L’oasis d’Al-Bahariya

L'oasis d'Al-Bahariya est l'une des cinq grandes oasis du Désert Occidental en Egypte (altitude 129 m à 365 km à l'ouest du Caire); elle est entourée de collines noires composées de quartzite et de dolomite ferrugineux. Al-Bawiti est le plus grand village dans l'oasis de Bahariya avec environ 30 000 habitants.

Il y a aussi les ruines d'un temple construit par Alexandre le Grand à Qasr el-Méguisbeh, au nord-est de l'oasis, lorsque ce conquérant est passé par Bahariya à son retour de l'oracle d'Ammon-Zeus à Siwa.

Habitée depuis le paléolithique, cette oasis produisait notamment du vin, apprécié par les Egyptiens dès le Moyen Empire. Depuis de nombreuses années, des fouilles archéologiques sont menées sur plusieurs secteurs. Le premier se situe à Qaret el-Toub ; il présente l'intérêt d'avoir eu une fréquentation durable (au moins de la XIIIe dynastie jusqu'à l'époque arabe au Xe siècle), diversifiée (cimetières, habitat militaire, secteur d'irrigation et d'exploitation agricole), et d'être établi dans une zone de l'oasis où les vestiges archéologiques sont fortement concentrés.

Les fouilles de la nécropole gréco-romaine ont commencé en 1996. Il y a approximativement trente-quatre tombes fouillées.

En bordure du village de Bawiti, une immense nécropole de près de deux cents sépultures où reposeraient plus de dix mille momies recouvertes de plastrons en or, a été mise à jour en 1999. De ce fait, cette nécropole a été nommée la « vallée des momies ».

En avril 2001, une mission archéologique égyptienne a mis au jour la momie de Naassa, la femme du gouverneur des oasis sous la XXVIe dynastie, Khensou Iouf Ânkh, dont le tombeau avait été découvert en mai 2000.

en relation