Nestle

L'Egypte juge important de placer l'agenda des pays en développement et ceux du Sud en tête des priorités

Test Acount Vendredi 22 Mars 2019-19:00:22 Actualités
La ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Dr Sahar Nasr
La ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Dr Sahar Nasr

La ministre de l'Investissement et de la Coopération internationale, Dr Sahar Nasr, a indiqué que l'Egypte appelle les institutions internationales à placer l'agenda des pays en voie de développement et ceux du Sud en tête des priorités pour soutenir le développement et contribuer à la relance des économies émergentes.

Elle a souligné que l'Egypte aspire à renforcer la coopération dans les divers domaines de développement, et ce via sa participation à la 2ème conférence de haut niveau des Nations unies sur la coopération Sud-Sud, rassemblant les leaders, les décideurs, les experts du développement et les représentants des organisations internationales et régionales de développement.

Une délégation égyptienne sous la conduite de Dr Nasr a pris part à la 2ème conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération Sud-Sud, sur ordre du Président Abdel Fattah Al-Sissi. La participation de l'Egypte à la conférence qui se déroule du 20 au 22 mars à Buenos Aires en Argentine s'inscrit dans le cadre du vif intérêt accordé par les plus hautes autorités au renforcement et à la consolidation des relations avec les pays du Sud, et émane de son rôle axial dans la coopération avec les Etats du continent africain, notamment à la lumière de la présidence égyptienne de l'Union Africaine. L'Egypte tient depuis l'élection du Président Al-Sissi à la tête du pays à renforcer les liens et la coopération avec les pays du monde notamment ceux du Sud pour relancer l'action dans les divers domaines, a dit Dr Nasr dans une allocution prononcée à la première séance de la conférence. Elle a appelé à la coopération entre les pays du Sud pour répondre aux aspirations de leurs peuples et faire face aux défis économiques en tirant profit des programmes de réforme économique. Elle a souligné l'attachement de l'Egypte à promouvoir la coopération avec les pays du Sud via les initiatives d'intégration régionale et économique dans des domaines tels que le changement climatique, la transformation numérique, les projets d'infrastructure, le développement agricole, la gestion des ressources hydriques, l'investissement dans les ressources humaines notamment en matière d’enseignement, de santé, d'autonomisation des jeunes et de création d'emplois.


 

en relation