L'Histoire commence en Egypte…et aussi la préhistoire !

Nermine Khatab Lundi 13 Juillet 2020-12:13:37 Chronique et Analyse
L'Histoire commence en Egypte…et aussi la préhistoire !
L'Histoire commence en Egypte…et aussi la préhistoire !

L’histoire de l’Égypte antique se caractérise par la longévité des institutions qui ont mises en place à ses débuts et qui, bien que n’étant pas restées totalement figées, ont résisté aux périodes les plus troubles. Au sommet de ces institutions se trouve le Pharaon, roi et seul intermédiaire entre les hommes et les dieux, garant de l’ordre contre le chaos extérieur (envahisseurs) ou intérieur (désordre social).

Le découpage traditionnel de l’histoire égyptienne ancienne se fait par périodes et par dynasties. La pertinence de ce découpage qui date, dans ses grandes lignes, des historiens de l’Antiquité (notamment de Manéthon), est actuellement remise en cause par les récentes découvertes archéologiques, mais il présente néanmoins l’avantage d’une relative simplicité.

L'Égypte antique est une ancienne civilisationdu nord-est de l'Afrique, concentrée le long du cours inférieur du Nil, dans ce qui constitue aujourd'hui l'Égypte.

La civilisation de l'Égypte antique prend forme autour de 3150 Av Jc avec l'unification politique de la Haute-Égypteau sud et de la Basse-Égypteau nord sous le règne du premier roiet se développe sur plus de trois millénaires. Son histoire est parsemée d'une série de périodes stables politiquement, entrecoupées de plusieurs périodes intermédiaires, plus troublées.

Le succès de la civilisation égyptienne antique découle en partie de sa capacité à s'adapter aux conditions de la vallée du Nil. L'inondation prévisible du fleuve et le contrôle de l'irrigationde la vallée produit des récoltes excédentaires qui alimentent le développement social et culturel du pays. Ce surplus agricole donne à l'administration les moyens de financer l'exploitation minière de la vallée et des régions voisines du désert. Le développement rapide d'un système d'écritureindépendant, l'organisation de constructions collectives et de projets agricoles, les relations commerciales avec les pays voisins et une armée solide permettent à l'Égypte d'affirmer sa domination sur la région. Toutes ces activités sont organisées par une bureaucratie de scribes, de dirigeants religieux et d'administrateurs sous le contrôle du pharaon qui assure l'unité du peuple égyptien dans le cadre d'un système complexe de croyances religieuses.

Les nombreuses réalisations des Égyptiens de l'Antiquité comprennent l'extraction minière, l'arpentageet les techniques de construction qui facilitent la construction de pyramidesmonumentales, de temples et d'obélisques. On compte également à leur crédit le développement des mathématiques, de la médecine, de l'irrigationet de la production agricole, la construction des premiers navires connus, la faïenceégyptienne, de nouvelles formes de littérature. Du rassemblement des tribus primitives qui créent le premier royaume pharaonique jusqu'à son absorption au Ier siècle av. J.-C., l'Égypte antique est le théâtre d'événements majeurs qui influencent assurément la culture et l'imaginaire des peuples lui ayant succédé. Son artet son architecturesont largement copiés et ses antiquités sont disséminées aux quatre coins du monde. Un regain d'intérêt pour la période antique au début de l'époque moderne conduit à de nombreuses investigations scientifiquesde la civilisation égyptienne, notamment par des fouilles, et à une meilleure appréciation de son héritage culturel, pour l'Égypte et le monde.

Des sculptures variées d'art rupestre inscrites sur les parois d'une caverne dans la vallée "El-Zalama" dans le Nord-Sinaï ont été mises au jour par le ministère du Tourisme et des Antiquités. Le site international Ancient-Origins a mis en évidence cette découverte égyptienne.
Il s'agit d'inscriptions rupestres gravées sur les parois de la caverne, qui pourraient nous révéler des informations sur la préhistoire égyptienne. Lors des travaux de fouilles effectués par une mission archéologique du ministère des Antiquités dans la vallée d’El-Zalama, celle-ci a mis au jour ces sculptures rupestres dans la caverne. El-Zalama se trouve est entourée de collines et se situe à près de 90 kilomètres au sud de la ville de Qantara-est et à quelque 60 kilomètres à l'est du canal de Suez.

La caverne, en pierre calcaire, est difficilement accessible, étant haute de 20 mètres et profonde de 15 mètres. Les membres de la mission de fouilles ont été vivement impressionnés de trouver un grand nombre d'inscriptions rupestres. « Cette caverne est la première du genre découverte dans cette zone », dit M. Ayman Ashmawi, un responsable au ministère des Antiquités, cité par Ancient-Origins.

Selon lui, de nombreuses inscriptions rupestres se trouvent dans le Sinaï dont les plus importantes ont été mises au jour plus tôt cette année dans la grotte d’El-Zaranig. Et d'ajouter que des inscriptions, de l'époque pré-pharaonique, gravées dans le rocher, dans des vallées dans le sud de la péninsule, s'assimilent du point de vue style à l'art des cavernes préhistorique.

M. Achmaoui a souligné que la caverne récemment découverte se caractérisait par des inscriptions rupestres rares contrairement à celles mises au jour dans le Sud-Sinaï. Ces inscriptions montrent des animaux tels que le chameau, la gazelle, le mulet, la chèvre de montagnes et l'âne dont certains ont disparu de la région, ce qui pourrait aider les chercheurs à dater ces inscriptions préhistoriques.

Des vestiges d'animaux et d'incendies détectés dans la caverne en question révèlent que cette dernière aurait servi d'abri pendant l'hiver à la population locale et à leurs animaux il y a des milliers d'années.

 

 

Source:  https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27%C3%89gypte_antique

Source: https://www.histoire-pour-tous.fr/civilisations/3052-la-civilisation-egyptienne-au-temps-des-pharaons.html

en relation