Nestle

L'année africaine de l'Egypte

Nevine Ahmed Lundi 11 Février 2019-13:24:40 Chronique et Analyse
L'année africaine de l'Egypte
L'année africaine de l'Egypte

Les intérêts de l'Egypte en Afrique vont au-delà de la seule sécurité hydraulique. Le Caire cherche notamment à multiplier ses cercles d'influence et à présenter ses visions quant à la lutte contre le terrorisme, l'immigration clandestine et surtout forcées, ainsi que celles relatives à de nombreux dossiers d'ordre économique et portant sur le développement. L'agenda de la présidence égyptienne de l'Union Africaine est bien chargée.

 

Dès à présent, l'Egypte assume la présidence de l'Union Africaine. Une future responsabilité qui n'est pas sans soulever l'intérêt autour des relations égyptienes avec ses voisins.

Les experts stratégiques y voient une étape positive et nécessaire pour reprendre le rôle important de l'Egypte au sein du Continent. Les entreprises égyptiennes, quant à elles, estiment que c'est là une grande opportunité pour l'investissement et le renforcement de l'intégration dans l'Afrique.

Les observateurs estiment que les démarches égyptiennes lors de sa présidence de l'UA devraient être caractérisées d'inclusion et de globalisation. La richesse humaine dont jouit l'Egypte est un atout qui bénéficiera largement aux pays africains. Le rapprochement donc avec ces pays permettra de tirer profit des expériences égyptiennes, d'élargir les perspectives face à la main-d'oeuvre et aux entreprises égyptiennes.

Par sa présidence de l'UA, l'Egypte porte la responsabilité des espoirs des peuples africains, qui aspirent à beaucoup bénéficier de cette présidence pour réaliser leur développement et régler tous les problèmes.

Cette présidence nous rappelle tous les facteurs historiques et géopolitiques qui ont toujours lié l'Egypte au Continent noir, au fil des siècles.

L'accession du président Abdel Fattah Al-Sissi au pouvoir a témoigné d'un retour fort positif et une reprise influente de l'Egypte à l'Afrique, pour jouer un rôle pionnier dont elle assumait toujours la charge, mais qui avait été partiellement éclipsé par de faux calculs fait par les régimes déchus.

L'Egypte est un des pays fondateurs de l'Union Africaine. Elle n'a pourtant jamais assumé la responsabilité de sa présidence. Ce qui a exigé des efforts de titans sur les plans politiques, diplomatiques et économiques pour retrouver la place que mérite l'Egypte au sein de l'Afrique.

Les Africains y voient leur Mecque et leur ultime aspiration. L'Egypte avec sa civilisation, sa culture, ses universités, ses intituts azharis et avec toutes ses instititions est le foyer du progrès qui rayonne  sur tous les peuples du continent.

Les politiques égyptiennes tendent à s'intégrer dans les pays africains pour les aider à réaliser leur développement. Elles sont cependant basées sur le respect de l'indépendance de ces pays et sur la non-ingérence dans leurs affaires intérieures.

Les yeux se braqueront une année durant sur les démarches égyptiennes pour le progrès, la paix et la stabilité de l'Afrique, pour prouver- une fois de plus- le succès de la politique extérieure de l'Egypte sous la Direction du président Abdel Fattah Al-Sissi. Une année africaine de l'Egypte qui sera couronnée de nouveaux succès sur tous les plans.

Les pays africains ont une grande confiance dans le Président et dans sa capacité à réaliser de nombreux exploits dans les différents domaines. La présidence égyptienne de l'UA est une étape historique qui prouve la capacité de l'Egypte à diriger le Continent au cours d'une période crtirique jonchée de conflits et de crises dues aux menaces terroristes et aux enjeux économiques, politiques et sociaux.

L'Egypte travaillera à réaliser le développement durable et à assurer davanatge d'emplois aux peuples africains, estiment les observateurs. L'essentiel est de commencer par moderniser l'infrastructure continentale pour renforcer le libre-échange interafricain et de développer le système économique des pays africains pour le diversifier, ainsi que d'appuyer le système industriel en transférant l'expérience égyptienne dans les réformes économiques vers ces pays.

L'Afrique du développement, de la prospérité, de la stabilité et de la paix serait l'Afrique sous la présidence égyptienne, affirment les experts mondiaux.

 

La jeunesse africaine au rendez-vous à Assouan

Pour ancrer l'identité africaine de l'Egypte, de nombreuses manifestations culturelles ont eu et auront lieu, avec des festivals du cinéma africain, des expos et notamment avec la tenue imminente du Forum des jeunes arabes et africains à Assouan.

Déclarée capitale de la jeunesse africaine, la ville d'Assouan du for Sud égyptien, se prépare à présent pour accueillir le Forum dont les objectifs seront de lancer l’Initiative afro-arabe en tant que plate-forme pour la jeunesse de ces deux mondes dans divers domaines afin de créer une feuille de route pour des idées et des initiatives pouvant soutenir le continent africain et contribuer à la renaissance de toutes les sociétés africaines. Il s'agit également de la création du Parlement de la jeunesse arabo-africaine pour réhabiliter les jeunes et renforcer leur rôle dans la participation et la prise de décisions politiques et communautaires, et pour préparer les jeunes leaders capables de jouer un rôle positif qui soutient les plans de développement dans les sociétés africaines, ainsi que du lancement du programme Caravane africaine pour les jeunes pour la consolidation de la paix, le soutien aux Etats sortant d’un conflit et la réhabilitation des jeunes afin de promouvoir une culture de la paix. Le lancement de l’Observatoire de la jeunesse afro-arabe pour lutter contre le cyberterrorisme et sensibiliser à l’importance de la cybersécurité et à son impact sur la sécurité nationale arabe et africaine est également prévu.

Ainsi, des préparatifs sont-ils en cours pour la construction de la cité sportive africaine dans la nouvelle ville d’Assouan, pour couronner les efforts de l’Etat commencés en 2017 pour transformer Assouan en capitale de l’économie et de la culture africaines.

 

Le Caire replacé sur le Continent

L'intérêt qu'accorde L'Egypte à l'Union Africaine est clair et indéniable. Plusieurs visites au plus haut niveau, des échanges de visions, des consultations continues, des accords et des protocoles de coopération dans divers domaines. Le Caire sait quoi faire pour se replacer sur l'Afrique. Les observateurs parlent d'une stratégie gagnante. La présidence de l'UA est une occasion pour renforcer le rapporchement du Caire avec les pays africains. En fait, des démarches dans ce sens sont déjà entreprises, dont entre autres des caravanes médicales, des programmes de formation ou des bourses aux étudiants africains.

 

Les échos

Le conseil des députés soutient Al-Sissi à la présidence de l’UA

Le président du conseil des députés, Ali Abdel Aal a affirmé que le parlement soutenait le Président Abdel Fattah Al-Sissi à la présidence de l’Union africaine 

M. Abdel Aal a ajouté que le parlement soutenait tous les efforts déployés par les dirigeants politiques en vue d’améliorer l’action et l’intégration africaines communes afin de réaliser l’intérêt des peuples du continent, de consolider les racines africaines de l’Egypte et de développer ses relations privilégiées avec tous les pays africains. 

Il a souligné la confiance du conseil des députés dans le succès du président el-Sissi dans l’amélioration des niveaux de développement, de la stabilité et de la sécurité lors de sa présidence de l’UA.

M. Abdel Aal a aussi noté que ces efforts sincères avaient renforcé la coopération avec tous les pays africains aux niveaux politique, économique et social et contribueraient également à la réalisation du développement durable et à l’amélioration du niveau de vie.

 

Parlement panafricain : la présidence égyptienne de l’UA est très importante dans cette phase

Le premier vice-président du Parlement panafricain, Stephen Masele, du Président Abdel Fattah El-Sissi de l’Union africaine (UA), durant cette phase, soulignant que le Parlement africain soutiendrait et coopérerait étroitement avec l’Egypte pendant sa présidence de l’UA.

Dans une déclaration exclusive à la Mena, en marge du sommet africain, organisé actuellement à Addis Abeba, M.Masele a indiqué que “le parlement panafricain est le bras de l’UA et qu’ils coopéront étroitement avec le Président El-Sissi qui prendra, ce dimanche, la présidence de l’UA “.

‪Il a exalté les efforts déployés par le président El-Sissi et son souci de soutenir les jeunes, soulignant que ces efforts sont un modèle à suivre pour les pays africains.

 

Namira Negm : la présidence par l’Egypte de l’UA revêt une importance extrême

Le conseiller juridique de l’Union Africaine, Namira Negm, a affirmé que la présidence par l’Egypte de l’UA en ce moment était d’une importance extrême.

Dans des déclarations faites à la MENA, Mme Negm, a salué les efforts déployés par le président Abdel Fattah El Sissi pour renforcer le rôle égyptien en Afrique, précisant que la coopération egypto-africaine se développait considérablement et estimant que les visites effectuées par le président et le ministre des Affaires étrangères vers nombre de pays africains commençaient à apporter leur fruits du côté politique.

en relation