Nestle

L'entente nationale est l'issue à la situation au Soudan

Test Acount Mardi 23 Avril 2019-23:35:02 Actualités
• Le Président Abdel Fattah Al-Sissi en photo de famille avec des Chefs d’Etat et de hauts responsables africains
• Le Président Abdel Fattah Al-Sissi en photo de famille avec des Chefs d’Etat et de hauts responsables africains

  Le Caire a connu hier mardi une effervescence politique concomitamment à la réception des dirigeants africains et des délégations prenant part aux concertations autour de l'avenir du Soudan. Le Chef de l'Etat a remercié les participants pour avoir rapidement réagi à son invitation d'urgence pour maintenir ce sommet crucial dans la capitale égyptienne.

Partant du devoir commun envers les pays africains et émanant de la solidarité des uns avec les autres, l'Egypte soutient pleinement les Soudanais dans leur choix quel qu'il soit. Le Président Al-Sissi a fermement rappelé que ces débats s'organisent dans le cadre du souci de trouver des solutions africaines aux problèmes du continent, d'autant que le Soudan, en tant que pays frère, traverse une période exceptionnelle de son histoire.

Al-Sissi a salué le peuple soudanais pour avoir fait preuve de comportement civilisé et pacifique en exprimant sa volonté et ses aspirations légitimes au changement et à la transition démocratique, reposant sur la souveraineté de la loi et sur les principes de liberté et de justice.

Al-Sissi a réitéré son plein appui aux choix et à la libre volonté du peuple soudanais, affirmant que "le sommet d'aujourd'hui (mardi) vise à examiner les  évolutions successives au Soudan afin d'aider le peuple soudanais frère à atteindre ses objectifs et réaliser ses aspirations à un meilleur avenir".  

Le Chef de l'Etat a également salué les efforts du Conseil militaire de transition soudanais ainsi que des forces politiques et civiles, lesquels sont destinés à parvenir à une entente nationale permettant aux Soudanais d'aller au bout de cette période critique et les défis qui en découlent.

Al-Sissi a également mis en garde contre les dangers du basculement dans l'anarchie et d'ainsi anéantir les institutions de l'Etat, assurant qu'il faut toujours trouver des règlements africains aux problèmes du continent du fait que les Etats africains sont les plus capables de comprendre la particularité et le caractère sensible de leurs soucis. "Chaque peuple et chaque pays a ses caractéristiques et particularités. Il faut donc se concerter constamment entre Africains pour faire barrage à l'ingérence étrangère et aux solutions toutes faites dictées de l'extérieur", a martelé le Président Al-Sissi.

Le numéro un égyptien a derechef affirmé que l'issue à la situation au Soudan doit venir des Soudanais par le biais d'un dialogue national global regroupant les diverses  forces politiques. Ces dernières doivent être en mesure de s'entendre entre elles sur les modalités d'une transition en douceur. "En pays voisins du Soudan et en partenaires régionaux, nous sommes prêts à accorder l'aide et le soutien nécessaires aux Soudanais afin de réaliser la stabilité et la prospérité", a noté le Chef de l'Etat égyptien. Il a en outre souligné le rôle important de la communauté internationale dans l'allègement de la pression économique accablante qui pèse sur ce pays voisin, membre de la Ligue arabe.

A l'issue de cet important rassemblement, un délai de trois mois est imparti au Conseil de transition afin de former un gouvernement civil.

 

 

 

en relation