Nestle

L'importance du sommeil quand on est ado'!

Mercredi 02 Mai 2018-14:00:50 Jeunesse
Les jeunes ont tendance à négliger le sommeil de la nuit
Les jeunes ont tendance à négliger le sommeil de la nuit

Le corps humain est conçu pour être actif le jour et dormir la nuit. C’est, ainsi qu’il a été conçu... Mais faut-il encore expliquer ça aux jeunes!

Ils sont toujours fatigués, ils ont toujours des difficultés à rester éveillés en classe, et pensent qu’il faut des efforts supernaturels pour sortir du lit le matin pour aller étudier... Les jeunes ont leur rythme et ont tendance à négliger le sommeil de la nuit pour la grasse matinée.

En effet, selon un petit sondage réalisé par le «P’tit Huff », sur 50 jeunes qui ont entre 12 et 18 ans, 38 d’entre eux avouent se coucher vers les coups de 23h ou plus tard... et ceci pour différentes raisons.

Or, à l’adolescence, le corps subissant de grands changements, est objet de croissance rapide et du coup, de plusieurs bouleversements pendant la puberté. Pour cela, et selon la National Sleep Foundation américaine, il faut à ce corps entre 8 et 9 heures de sommeil par nuit... Mais, pour qu’une nuit soit considérée comme «entière», il ne faut pas dépasser 22h pour se coucher; ce qui semble impossible pour nos jeunes.

Les causes de cette tendance à se coucher tard:

La cause principale de cette mauvaise habitude est évidement le téléphone, ou plus généralement les écrans; selon l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INSV) français, 83% des jeunes vont au lit non pas pour dormir mais pour être au calme et se mettre sur les écrans. De ce fait, ceci provoque une insomnie et détériore la qualité du sommeil.

D’autre part, plusieurs jeunes étudient la nuit. En effet, ils pensent pouvoir se concentrer davantage la nuit, lorsque tout le monde est endormi, et qu’il n’y a plus rien à faire à part étudier... ou dormir. Seulement, ils ne réalisent pas l’importance du sommeil qui permet de reposer le cerveau, provoquant un manque de concentration.

Les conséquences de cette habitude:

Et en parlant du cerveau, le manque de sommeil a plusieurs effets néfastes sur le cerveau. A long terme, l’insomnie provoque un manque de matière grise dans le cerveau, affectant de même le développement de celui-ci.

Cet impact sur le corps provoque une difficulté à se concentrer, et une détérioration de la performance. Ceci est aussi à l’origine de sautes d’humeur, rendant la vie pénible.

Comment faire pour changer ce rythme?

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour changer ses habitudes, et c’est d’autant plus facile quand on est jeune. Et, pour ce fait, on vous livre quelques conseils...

En premier lieu, il est primordial de ne plus toucher aux écrans 1h au moins avant de se coucher; qu’il s’agisse de télé ou de téléphone, l’effet sur le sommeil est exactement le même.

D’autre part, il faudrait programmer les activités sportives, provoquant de l’excitation néfaste pour l’endormissement, 3 heures avant l’heure du coucher. Et, idéalement, pratiquer son sport le matin.

en relation