Nestle

L'itinéraire de la Sainte Famille augure de bon pour l'Egypte

Nermine Khatab Jeudi 05 Juillet 2018-22:03:06 Tourisme
Le prêtre Filokcinos al-Mahraqi au milieu du groupe des touristes allemands à Assiout
Le prêtre Filokcinos al-Mahraqi au milieu du groupe des touristes allemands à Assiout

L'Egypte a été et est toujours le meilleur refuge et le lieu sûr pour y vivre. La Sainte Famille, qui fuyait les persécutions des Romains en Palestine, ont jeté l'ancre en Egypte pour y vivre pour un certain temps. L'itinéraire de la Vierge Marie et de Jésus est le bon présage qui bénit l'Egypte jusqu'à nos jours, confirment les responsables au couvent d'Al-Mahreq à Assiout (Haute-Egypte), où la Sainte Famille s'est installée pour un certain temps.

Ils révèlent que la résidence de la Sainte Famille au Mont Qasqam, estimée à 6 mois et 10 jours, a été la plus longue.

Dans la fameuse ville du "Saïd" égyptien, les autorités exécutives multiplient les efforts pour réhabiliter et moderniser les lieux, ainsi que le réseau des routes intérieures pour faciliter la visite des délégations touristiques étrangères qui se rendent sur les lieux dans le cadre des visites effectuées pour les sites religieux coptes en Egypte.

Le Pape François du Vatican, avait béni l'icône du voyage de la Sainte Famille en Egypte. Une délégation allemande composée de 35 touristes, s'était en fait rendue au couvent de la Vierge, connu par le couvent d'Al-Mahreq à Assiout, dans le cadre du programme du tourisme religieux élaboré par le ministère égyptien. La délégation allemande a parcouru les couloirs et différents lieux du couvent, qui constitue une des destinations touristiques chrétiennes les plus prisées en Egypte, et attirant des milliers de visiteurs.

Le prêtre Filokcinos al-Mahraqi, a donné une rapide explication de l'histoire du couvent d'Al-Mahreq, en soulignant que la Sainte Famille y avait résidé pour une période de 6 mois et 10 jours. Le couvent renferme, révèle-t-il, plusieurs manuscrits historiques relatifs aux livres des prières qui remontent au 14e siècle.

Le prêtre ajoute que le couvent renferme également l'église historique, qui servait il y a longtemps de maison désertée, et où la Vierge Marie et Jésus sont restés. On y trouve également l'autel, qui est le lieu le plus sacré à l'église. Ce dernier est une table en pierre autour de laquelle se rassemble les chrétiens pour célébrer l'eucharistie.

En plus de l'autel, il y a le Fort monumental qui remonte aux siècles VI et VII, et qui a été construit pour protéger les prêtres contre les Romains.

Le couvent de la Vierge Marie est connu notamment par "Al-Mahreq" parce qu'il se situe tout près d'une zone herbeuse. On brûlait ces herbes pour s'en débarrasser, d'où le nom du couvent. On l'appelle également le couvent de "Qasqam" car il se situe sur le mont qui porte le même nom.

La délégation allemande s'était rendu au couvent pour une visite d'un seul jour où était à leur accueil l'abbé Kirollos William, de l'église copte catholique. Les touristes ont manifesté leur joie d'avoir visité l'Egypte où ils ont joui de la sécurité complète sous le régime du président Abdel Fattah Al-Sissi.

L'abbé William a souligné la joie des coptes après le retour du tourisme en Egypte, notamment le tourisme religieux, affirmant que les travaux de restauration et d'aménagement de l'église du "Cave sacré" et du puits archéologique ont été terminés, ainsi que les travaux faits dans le panorama de l'itinéraire de la Sainte Famille.

L'évêque Youanis d'Assiout pour les coptes orthodoxes a, pour sa part, noté que la maison de la Vierge Marie a été ouverte après les opérations globales de modernisation, pour que ce lieu serve d'hôtel touristique mondial, composé de 96 chambres avec une capacité de 200 lits. Une salle de conférences, et un grand restaurant ont été également inaugurés dans le cadre des efforts de l'église pour assurer un service spécial aux délégations touristiques se rendant à Assiout.

Le gouverneur d'Assiout, Yasser Al-Dessouki, a de son côté souligné que l'Etat s'était fixé pour priorité d'accorder un intérêt particulier au développement des lieux de l'itinéraire de la Sainte Famille en Egypte, notamment après que ce voyage a été mis sur la carte du tourisme mondial.

Le gouvernorat avait en fait débloqué une somme de 18 millions de LE. En collaboration avec le ministère du Transport pour les travaux de réaménagement des routes. En fait, l'Autorité régionale pour la promotion touristique, avait élaboré une étude pour bénéficier des visites des pèlerins chrétiens et des touristes étrangers au couvent d'Al-Mahreq, de sorte à assurer des emplois aux jeunes. Il s'agit également de mettre en place des projets de service et une zone logistique pour servir les milliers de visiteurs qui s'y rendent, venus de tous les pays du monde, de l'Allemagne, de la France, de la Grande-Bretagne et de l'Ethiopie, en plus des visiteurs égyptiens (Les visiteurs de ces lieux sont estimés à plus de 5 millions par an, parmi Egyptiens et étrangers).

en relation