L'obésité des adolescents augmenterait leur risque de cancer à l'âge adulte

Ghada Choucri Mercredi 12 Février 2020-14:31:33 Jeunesse
L'obésité des adolescents augmenterait leur risque de cancer à l'âge adulte
L'obésité des adolescents augmenterait leur risque de cancer à l'âge adulte

L'obésité à l'adolescence pourrait être un facteur de risque dans le développement de cancer à l'âge adulte, selon une récente étude prospective. 

Ce n'est plus un secret pour personne : l'obésité est un facteur de risque du cancer. Par les changements métaboliques et la sédentarité qu'elle induit, c'est un véritable lien causal qui unit ces deux variables. Cependant, on connaît moins l'impact d'une obésité transitoire à l'adolescence sur le risque de cancer à l'âge adulte. Est-ce également un facteur de risque ? Une nouvelle étude d'observation publiée dans le journal médical The Lancet vient nous en apprendre un peu plus à ce sujet. 

Un risque existant mais modéré

Dans cette étude, les chercheurs partent de l'hypothèse qu'une obésité à l'adolescence peut accroître l'incidence des taux de cancer à la quarantaine. Entre 1967 et 2010, plus de deux millions de participants israéliens ont été examinés pour les besoins de l'étude. Un peu plus de 100.000 d'entre eux ont été exclus conformément aux critères d'exclusion ou à cause de la perte du suivi, durant l'étude. Sur les patients restants, l'analyse statistique montre une augmentation du risque relatif (par rapport au risque « normal » dans la population générale) de 26% en moyenne (la vraie valeur est comprise entre 18 à 35%) chez les hommes. Chez les femmes, aucune association n'a été trouvée à cause, selon les scientifiques, de deux associations inverses avec le cancer du sein et le cancer cervical. En excluant ces cancers, le risque relatif est de 27% (la vraie valeur est comprise entre 13 et 44%) pour tous les autres.

Si l'obésité était très importante, le risque relatif de cancer chez les deux sexes était d'autant plus augmenté (le chiffre est indisponible dans le résumé de l'étude) après 10 ans. Les auteurs concluent que la prévalence croissante de l'obésité chez les adolescents et l'association possible entre celle-ci et l'incidence du cancer pourraient accroître la charge des futurs cancers liés à l'obésité. De là, découle l'importance de miser sur la prévention.

en relation