La Femme et le “30 Juin”, un trajet tant apprécié

Walaa Al-Assrah Vendredi 29 Juin 2018-20:16:48 Femme
La Femme et le “30 Juin”, un trajet tant apprécié
La Femme et le “30 Juin”, un trajet tant apprécié

Une multitude d’acquis pour la femme depuis l’arrivée du Président Al-Sissi au Palais d’Al Ittihadiya lui ont été attribués. Beaucoup de réalisations dont les circonstances sociales, économiques et politiques de la femme ont été témoins, durant son époque, de l'affirmation de soi d'Eve. Tout cela parce que le Président était convaincu de l’importance du rôle de la femme dans l’édification de la Patrie.

 

La femme égyptienne a pu accéder à une série de postes clés même les postes qui portaient le slogan «Pour hommes uniquement». Ceci est dû à sa profonde conviction de la capacité féminine à devenir leader et à envahir des domaines longtemps consacrés aux hommes. La femme, sous son règne, vit son âge d’or. Le président a fait preuve d'un registre honorable de réalisations et d'exploits au profit de la femme égyptienne. C'est pourquoi, pendant le 30 juin, elle a tenu à changer son image et à prouver au Président qu'elle est à la hauteur de la mission dont elle est chargée. Exemples de femmes prenant le devant de la  scène politique. L’ambassadrice Mervat Tallawy explique que la femme égyptienne doit au Président son progrès et son autonomisation sur le plan économique. Les promesses d’Al-Sissi, depuis son arrivée au pouvoir, n’étaient plus imaginaires. Au contraire, il a tenu toutes ses promesses. Le Raïs était le premier appui pour la femme et pour son rôle dans la société. Ceci s'avère évident dans le nombre de femmes députées au Parlement et du fait de nommer 8 femmes.

 

Deux nouvelles ministres dans le Cabinet Madbouli

Yasmine Fouad, ministre de l’Environnement,

- Professeure-adjointe à la Faculté des Sciences Politiques, Université du Caire.

- Ministre-adjointe de l’Environnement pour le développement durable.

Elle a  représenté l’Égypte dans plusieurs conférences sur l’atmosphère telle l’atmosphère verte.

-Depuis Août 2014, elle assume la responsabilité de directrice du centre des recherches et des études économiques et financière.

Elle a beaucoup de publications locales et internationales sur le  changement climatique

Hala Zayed, ministre de la Santé

- Directrice exécutive de l’hôpital 57357-Conseillère du ministre de la Santé et de l’Habitation

-  Membre au conseil éducatif à la Faculté de Médecine des Forces armées.

- Membre au conseil d’administration des hôpitaux spécialisés d’Al-Azhar.

 

Pas de femmes endettées

Le Président Abdel Fattah Al Sissi a promulgué un verdict visant à libérer plus de 960 femmes endettées au premier jour du Petit Baïram. Le Fonds «Vive l’Égypte» leur a payé leurs dettes estimées à plus de 30 millions de L.E.

Le Président Abdel Fattah Al Sissi  a donné ses directives au ministre de l’Intérieur de prendre les procédures nécessaires pour rembourser les dettes de toutes les gharimate  du Fonds de «Vive l’Egypte» afin que ces dernières passent la fête avec leurs parents.

C’est ainsi que le Président a mis fin au phénomène des femmes endettées et ce dans le cadre de l'initiative intitulée «une Égypte sans femmes endettées».

 

Des rénovatrices dans une mission archéologique

Au même moment que le Grand Musée Egyptien se prépare à son inauguration partielle durant la prochaine période, il existe, entre ses murs, des mains douces dotées de capacités et de compétences sans pareilles. Elles travaillent à pied - d'œuvre pour accomplir leur mission le plus parfaitement possible. Parmi elles, compte la présidente du Laboratoire de restauration des pierres.

"Dans ce dernier, la femme assume la responsabilité de plusieurs labos de restauration. Elle possède des capacités de leadership, de patience et les astuces de bien diriger son équipe de travail. Ce qui distingue plus ce labo, c'est la direction." Explique Dr Iman Ahmed El Hanafi

"Depuis 2012 jusqu'à nos jours, nous avons fait la maintenance et la restauration de presque 2532 pièces antiques. Notre travail est plaisant et nécessite beaucoup de minutie. Et cela est parmi les qualités de la femme." Affirme-t-elle

Quant à Gilane Mahmoud, présidente du laboratoire de restauration des pièces en bois au Grand Musée, elle souligne que la femme au Grand Musée Egyptien est complètement appréciée et son travail est salué.

Hend Bayoumi Mohamed, vice-présidente du Laboratoire de restauration archéologique du bois, a rejoint le laboratoire depuis 2010. Elle dit avoir été diplômée de la faculté d'archéologie, département de restauration en 2008 et avoir travaillé à la restauration de nombreuses pièces.

"Les travaux de restauration nécessitent une concentration, le rénovateur doit travailler avec amour et précision, sans tension», a-t-elle déclaré, ajoutant que «cinq bâtons de Toutânkhamon ont été restaurés. »

Tandis que  Fatma Mohamed Ali, spécialiste de restauration explique  que "Nous utilisons des substances hautement toxiques, et leur inhalation cause des problèmes respiratoires", déclare-t-elle,  "bien que nous nous engagions à porter des masques et des gants pour rester en sécurité". Mais notre amour pour le travail nous pousse à travailler de plus en plus.

 

Gamalat à l'antenne d'Al Azhar à Louxor

Pour la première fois, une femme est nommée à la direction générale des sciences religieuses et arabes, à l'antenne d'Al Azhar à Louxor.

Le Grand Imam d'Al Azhar, Dr Ahmed el-Tayeb a nommé Gamalat Kamel Hassan Ahmed, directrice générale de l'enseignement préparatoire à la région azharie de Louxor et directrice générale des sciences religieuses et arabes à la même région. C'est pour la  première fois dans l'histoire d'Al Azhar  qu'une femme accède à ce poste clé.

 

Basma à vélo pour son travail

Au début, Basma explique qu'elle a eu recours au vélo à cause de l'embouteillage des routes. Chaque jour, elle prend le trajet de la région Al Haram jusqu'à l'Opéra. Quant à l'harcèlement de rue, elle explique qu'au contraire, il ya une conviction totale  et un soutien pour elle en route. Concernant sa famille, au début, elle refusait mais après un certain temps, elle a pu comprendre.

Elle aspire à qu'il existe des rues en Egypte complètement consacrées aux vélos parce qu'ils économisent beaucoup de temps. "Ce sont les filles qui vont prochainement imposer leurs lois dans la rue car elles en sont capables et témoignent de l'appui du Président Al-Sissi". Conclut-elle.

 

 

 

 

Farida Osman

 

 

Farida Osman poursuit son irrésistible ascension. Un  nouveau record méditerranéen est atteint, par Farida Osman, papillon d'Égypte, aux 50 mètres freestyle lors de la compétition de natation des Jeux Méditerranéens en 2018.

en relation