La jeunesse, le mot clé pour un monde plus stable et plus sécurisé

Soha Gafaar Mardi 20 Août 2019-16:16:15 Chronique et Analyse
Journée internationale de la Jeunesse
Journée internationale de la Jeunesse

L’idée de faire une journée internationale est de jeter la lumière sur une certaine idée ou principe pour être discuté et examiné de par le monde. Emanant de l’importance de la jeunesse considérée comme le pilier de l’avenir, une journée internationale pour la jeunesse est une demande primordiale. Le12 août a été choisi pour cette célébration. Allons-y célébrons la Journée internationale de la jeunesse, …

 

Le Président Abdel-Fattah Al-Sissi a exprimé ses sentiments d’appréciation et de fierté à l’égard des jeunes égyptiens à l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse, assurant que sa confiance dans les jeunes augmente de jour en jour, d’autant plus que ces derniers sont le mot clé pour un monde plus stable et plus sécurisé.

« J’ai toujours eu confiance dans les jeunes, une confiance qui augmente de jour en jour. Plus j’observe comment façonnent-ils leur présent et bâtissent-ils leur avenir, plus je suis conscient du fait qu’ils sont le mot clé pour un monde plus stable et plus sécurisé ».

Le chef de l’Etat a fait ces déclarations dans une vidéo projetée sur sa page Facebook officielle. Dans la vidéo, le Raïs a recommandé aux jeunes de réaliser leurs rêves, les appelant à faire du dialogue et de l’humanité leur outil pour s’ouvrir à l’autre. Il les a également exhortés à consacrer leur bataille et leurs efforts afin de mettre en place un monde plus sécurisé.

Avec 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans, le monde n'a jamais compté autant de jeunes qu'aujourd'hui. Cependant, plus de la moitié des enfants et des adolescents âgés de 6 à 14 ans n’ont pas les compétences de base en lecture et en calcul, même si la majorité d’entre eux vont à l’école. Cette crise mondiale de l'apprentissage menace d'entraver sérieusement les progrès vers la réalisation des objectifs de développement durable.

Le 12 août a été désigné Journée internationale de la jeunesse par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1999 et constitue une célébration annuelle du rôle des jeunes en tant que partenaires essentiels du changement.

Le 17 décembre 1999, l'Assemblée générale des Nations unies a approuvé la recommandation de la Conférence mondiale des ministres de la jeunesse tendant à faire du 12 août la Journée internationale de la jeunesse. Elle a recommandé que des activités d'information soient organisées afin que cette journée contribue à mieux faire connaître, particulièrement auprès des jeunes, le Programme d'action mondial pour la jeunesse à l'horizon 2000 et au-delà, adopté par l'Assemblée générale en 1995.

L'objectif de cette journée est de promouvoir ou mieux de développer, entre autres, la conscience des jeunes en ce qui concerne le Programme d'action mondial pour la jeunesse à l'horizon 2000 et au-delà.

Ce programme s'étale sur dix domaines prioritaires :

Le Programme Jeunesse de l'UNESCO souligne dans son travail que les jeunes ne sont pas seulement des bénéficiaires, mais qu'ils sont des leaders et des partenaires essentiels pour trouver des solutions aux défis auxquels la jeunesse se doit de faire face aujourd’hui. Les jeunes doivent être eux-mêmes pleinement engagés dans le développement social et soutenus dans ce travail par leurs sociétés. Selon la Stratégie opérationnelle de l’UNESCO pour la jeunesse 2014-2021, le Programme Jeunesse de l’UNESCO œuvre à la création d’un environnement favorable dans lequel ce but peut être atteint, en mettant les voix de la jeunesse en avant et en encourageant les jeunes à s’unir pour agir.

Thème 2019 : Transformer l'éducation

Le thème de cette année met l'accent sur les efforts visant à rendre l'éducation plus inclusive et plus accessible pour tous les jeunes, y compris les efforts des jeunes eux-mêmes. Enracinée dans l'objectif de développement durable n°4 - « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie » - la Journée internationale de la jeunesse 2019 examine comment les gouvernements, les jeunes et les organisations dirigées par des jeunes et axées sur les jeunes, ainsi que d'autres acteurs, transforment l'éducation pour en faire un outil puissant permettant de réaliser le Programme 2030 pour le développement durable.

L'ONU a, à cet égard, appelé la communauté internationale à "transformer l'éducation" en mettant l'accent sur les efforts visant à rendre l'éducation plus pertinente, équitable et inclusive pour tous les jeunes, y compris les efforts des jeunes eux-mêmes.

A une époque où le monde considère de plus en plus que les jeunes sont des leaders et une conscience morale, allant de l'action pour le climat à la consolidation de la paix, en passant par l'éducation, il est plus important que jamais de célébrer leurs réalisations et leur engagement, a indiqué l'ONU dans un communiqué de presse.

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a regretté dans un message que "trop souvent, l’école ne dote pas les jeunes des compétences dont ils ont besoin pour faire face à la révolution technologique. Les élèves ne doivent pas seulement apprendre: ils doivent aussi apprendre à se former", a-t-il fait valoir.

Une éducation de qualité, inclusive et équitable est essentielle pour préparer les jeunes à être des citoyens et des apprenants actifs et engagés tout au long de leur vie, a souligné l'ONU.

Le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) a rappelé que des progrès remarquables avaient été réalisés pour assurer une éducation de qualité pour tous. En 2010, 63% des enfants en âge d’être scolarisés suivaient une éducation préscolaire ou primaire. En 2016, cette proportion avait atteint 70%, ce qui signifie que des millions d'enfants supplémentaires vont désormais à l'école.

Mais, a prévenu le DESA, derrière ces développements positifs se cache une crise mondiale de l’apprentissage. Selon le dernier rapport sur les Objectifs de développement durable (ODD), 617 millions d'enfants et d'adolescents, soit six sur dix, n'atteignent pas les niveaux minimum de compétence en lecture et en mathématiques.

Aussi, pour remédier à cette situation, l'accès à l'éducation doit être élargi pour inclure les jeunes en situation de vulnérabilité, qu'elle soit causée par des conflits, la pauvreté, un handicap ou d'autres facteurs. L'éducation doit poursuivre l'équité tout en respectant la diversité culturelle et l'égalité des sexes, a indiqué le DESA.

en relation