La ministre de l’Investissement examine avec la BERD le renforcement de la coopération

Test Acount Dimanche 01 Décembre 2019-14:04:35 Actualités
La ministre de l’Investissement examine avec la BERD le renforcement de la coopération
La ministre de l’Investissement examine avec la BERD le renforcement de la coopération

L’Egypte a affiché le souhait de renforcer la coopération avec la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) dans les projets d’énergie renouvelable, le transport et l’industrie automobile, d’après la MENA.
Lors d’une rencontre avec la vice-présidente de la BERD, Betsy Nelson, la ministre égyptienne de l’Investissement Dr Sahar Nasr a affirmé que Le Caire souhaite renforcer le partenariat avec la BERD dans la modernisation du métro, du réseau ferroviaire, et dans le renforcement des petites et moyennes entreprises ainsi que dans l’énergie.
L’Egypte-a-t-elle ajouté - cherche aussi à obtenir une augmentation des prêts accordés au secteur privé pour favoriser l’injection de nouveaux investissements directs étrangers (IDE) dans le pays. Pour sa part, la vice-présidente de la BERD, Betsy Nelson s’est félicitée du partenariat réussi entre l’Egypte et la BERD ayant conduit à ce que l’Egypte est devenue sa plus grande zone d’opération dans le monde dont les succès économiques et les projets d’infrastructure constituent un modèle à suivre dans la région. Elle a ajouté que la BERD s’engage à soutenir les réformes et à accroître ses investissements en Egypte qui s’élèvent, à l’heure actuelle, à 5,3 milliards d’euros répartis sur 99 projets.
D’autre part, la ministre égyptienne de l’Investissement et de la Coopération internationale a appelé les firmes britanniques à hausser leurs investissements en Egypte qui se chiffrent à 47,8 milliards de dollars à la lumière des opportunités prometteuses que présentent les méga-projets nationaux mis en oeuvre dans le pays tels que l’axe du Canal de Suez, la nouvelle ville d’Al-Alamein (littoral-nord) et la Nouvelle capitale administrative. Lors d’une table-ronde organisée au Caire avec des sociétés britanniques, la ministre égyptienne a passé en revue les mesures entreprises par le gouvernement pour améliorer le climat d’investissement et des affaires via les réformes législatives, la modernisation de l’infrastructure et la construction de nouveaux réseaux routiers. De leur côté, les entreprises britanniques ont considéré que l’Egypte, par ses réformes, s’était placée sur la carte mondiale de l’investissement, annonçant leur intention de se rendre au Caire prochainement pour explorer les chances d’investissement sur le marché égyptien notamment dans les grands projets.
Dans le même contexte, Dr Nasr a rencontré l’ambassadeur Philip Parham, l’émissaire spécial du Premier ministre britannique pour le sommet de l’investissement Afrique/Grande-Bretagne qui doit se tenir à Londres en janvier 2020. Les entretiens ont porté sur le renforcement des relations entre l’Afrique et la Grande-Bretagne à la lumière de la présidence égyptienne de l’Union Africaine (UA) et du soutien aux projets d’infrastructure dans le continent. A cet égard, Dr Nasr a appelé les institutions internationales et le secteur privé à soutenir les projets d’infrastructure sur le continent africain et à saisir les opportunités qui s’ouvrent à ce dernier dans ce domaine.
Pour sa part, l’ambassadeur britannique Philip Parham a affirmé que ledit sommet va se focaliser sur l’autonomisation des jeunes, l’enseignement, ainsi que sur la santé dans le continent africain.

en relation