La ministre du Tourisme s’adresse aux étudiants diplômés de l’UMD

Jeudi 31 Mai 2018-00:58:50 Tourisme
La ministre du Tourisme
La ministre du Tourisme

L’Université du Maryland (UMD), basée aux Etats-Unis, a choisi la première femme ministre égyptienne du Tourisme, Rania Al-Mashat, pour s'adresser aux étudiants diplômés du Département d'économie de l'UMD.

La ministre égyptienne sera également la conférencière du printemps lors de la cérémonie de remise des diplômes, ont annoncé lundi les responsables du campus.

L'UMD est fière de choisir un personnage réussi et inspirant pour s'adresser aux étudiants diplômés de l'Université chaque année. Ce geste vise à inciter les étudiants à suivre l’exemple de ces personnages réussis dans leur carrière.

Al-Mashat a été nommée ministre égyptienne du Tourisme en janvier, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste et la plus jeune ministre actuelle du gouvernement.

Al-Mashat a travaillé comme économiste pour le FMI à Washington avant de rejoindre la Banque centrale d'Egypte où elle a servi comme sous-gouverneur pour la politique monétaire pendant 12 ans, y compris pendant la tourmente qui a suivi la révolution de 2011.

Al-Mashat a obtenu son doctorat en économie de l'UMD. Pendant ses études, elle a bénéficié de stages au FMI et à la Banque mondiale.

"Venant d'un pays en développement, j'ai été fascinée par la façon dont les pays interagissent entre eux et comment ces relations contribuent à leur développement économique", a-t-elle déclaré à l'université. "L'Université du Maryland était un endroit fantastique pour avoir accès à ces institutions et à leur expertise de première main."

Les touristes reviennent en Egypte alors que les prix baissent et que la sécurité s'améliore

Les recettes touristiques de l'Égypte ont bondi de 83,3% au premier trimestre de 2018 pour atteindre 2,2 milliards de dollars.

Le nombre de touristes qui ont visité l'Egypte à cette époque a bondi de 37,1% à 2,383 millions.

Le journal britannique Financial Times a publié un rapport sur le retour du tourisme à son rythme normal, après de nombreuses années de déclin dues à l’instabilité, aux protestations et aux révolutions.

Le tourisme se rétablit finalement à travers l'Égypte, aidé par des prix moins élevés et une amélioration de la situation sécuritaire. Le nombre de touristes au premier trimestre de 2018 a augmenté de 30% par rapport à l'année précédente, les données de l'industrie ont été suggérées et les taux d'occupation des hôtels ont atteint leur plus haut niveau depuis 2010,

Les réservations pour la nouvelle saison, qui a débuté en septembre, se sont renforcées, ont déclaré les hôteliers et les agences de voyages, nourrissant l'optimisme dans une industrie considérée comme cruciale pour l'économie en difficulté du pays.

La ministre du Tourisme, a déclaré que les recettes du tourisme devraient atteindre 8 milliards de dollars cette année, contre 7,6 milliards de dollars l'année dernière, lorsque 8,3 millions de personnes ont visité l'Egypte. Malgré une amélioration, celle-ci était encore bien en deçà de 2010, lorsque les revenus ont atteint 12 milliards de dollars et que le nombre de visiteurs a atteint un sommet de 14,7 millions de visiteurs.

Le flux de touristes vers l'Egypte a fortement diminué à la suite des bouleversements politiques qui ont suivi la révolution de 2011. Puis, en 2015, le secteur a subi un coup dévastateur lorsqu’un avion de ligne russe s’est écrasé tuant plus de 200 vacanciers peu après le décollage de la station balnéaire de Charm el-Cheikh, dans la mer Rouge.

Les arrivées se sont taries, incitant les opérateurs à proposer des offres à des prix défiant toute concurrence. La reprise des vols au Caire depuis le mois d'avril, qui avaient été complètement suspendus après les bombardements, a également contribué à l'optimisme pour l'industrie, a déclaré Mme Mashat.

Louxor, réputée pour détenir un tiers des antiquités du monde, avait été l'une des destinations les plus touchées depuis avant même l'attentat à la bombe.

en relation