Nestle

La mosquée d'Abu El-Dahab

Dalia Hamam Jeudi 09 Mai 2019-15:02:45 Archéologie
La mosquée d'Abu El-Dahab
La mosquée d'Abu El-Dahab

La mosquée d'Abu El Dahab se situe tout près de la mosquée d'Al-Azhar. Elle fut construite par l'émir Mohamed Abu El Dahab en 1773, qui était esclave puis lieutenant et enfin successeur d'Ali Beih El-Kebir. Cette mosquée est lun des monumentsles plus remarquables de la période ottomane.Elle est la quatrième mosquée bâtie sous le style ottoman au Caire. La première est la mosquée de Soliman Pacha qui se trouve dans la Citadelle, ladeuxième est la mosquée de Sinan Pacha construite à Boulac, et la troisième est celle de la reine Safeya à Al-Dawedeya.  

La mosquée était au début un Madrassa pour accueillir les étudiants venant au Caire pour étudier à l'Université d'Al-Azhar. Elle possède deux façades. L’une d’elles fait face à la Place Al-Azhar et renfermant au milieu l’entrée principale. Pour y pénétrer, il faut monter un escalier équipé d’une balustrade en bois tourné. La seconde façade fait face à la Mosquée Al-Azhar et elle renferme une deuxième entrée à l’une de ses extrémités, similaire à l’entrée principale. L’édifice forme un carré de 15 mètres de côté, couvert par un grand dôme dont le tambour est constitué de seize faces, contenant des fenêtres en stuc et des vitraux colorés. Le dôme repose sur les murs de la mosquée grâce à quatre trompes occupant les quatre coins du carré. A l’origine, celui-ci était décoré avec des sculptures dorées, dont il ne reste plus que des traces. Sous le tambour, une bande dorée porte des inscriptions de versets du Coran, avec, à la fin, le nom du fondateur de la mosquée, Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab. Le mihrâb, placé au milieu du mur orienté dans la direction de La Mecque, est recouvert de marbre coloré et de perles. A côté de celui-ci, se dresse le minbar en bois. Une dikka (sorte de chaire où siège l’imam), supportée par deux corbeaux, est placée contre le mur opposé au mihrâb. Elle possède une balustrade en bois tourné. Dans le mur, un escalier permet de monter jusqu’à la dikka puis jusqu’au toit du bâtiment. Dans l’enceinte de la mosquée, trois portes ouvrent sur chacune des trois galeries qui l’entourent. Ces galeries sont recouvertes par des dômes reposant sur des arches soutenues par des piliers en pierre et des colonnes en marbre, ce à la manière de la Mosquée SinânPasha. Au bout de la galerie ouest, à gauche lorsqu’on rentre par l’entrée principale, se trouve un magnifique écran de cuivre encerclant le tombeau du fondateur de la mosquée, dont les murs sont recouverts de faïence. Près de cet écran, un deuxième écran encercle une bibliothèque. A l’angle sud-est de la mosquée, s’érige un imposant minaret à base carrée, constitué de deux étages et dont le sommet est constitué de cinq formes géométriques rappelant des poires. Le style de ce minaret est unique parmi les minarets de l’époque ottomane.

en relation