Nestle

La réunion des Banques Centrales Africaines, pour la première fois à Charm El-Cheikh

Test Acount Jeudi 09 Août 2018-23:01:28 Actualités
• Le Premier ministre Moustafa Madbouli en photo de famille avec les participants aux réunions du Conseil des gouverneurs des Banques centrales africaines, à Charm El-Cheikh
• Le Premier ministre Moustafa Madbouli en photo de famille avec les participants aux réunions du Conseil des gouverneurs des Banques centrales africaines, à Charm El-Cheikh

L'Afrique est une dimension stratégique pour l'Egypte et le développement des relations avec les pays africains sur les différents plans s'avère une nécessité impérieuse.

Ainsi,  plusieurs démarches sont-elles menées dans ce sens pour servir cette cause et réaliser cet objectif. Le chef du gouvernement, Moustafa Madbouli, a à cet effet, inauguré hier mercredi, les réunions annuelles du Conseil des gouverneurs des Banques Centrales Africaines, tenues à Charm El-Cheikh.

Le représentant de la Commission de l'Union Africaine, M. Victor Harrisson, a à cette occasion, manifesté l'intérêt de l'Afrique à créer un marché commun pour appuyer l'échange commercial entre les pays du Continent. La Commission et l'Association des Banques Centrales Africaines travaillent de concert à travers une stratégie élaborée en 2015, pour créer une Banque centrale africaine et une monnaie commune.

Le responsable africain a ajouté dans son allocution que des solutions et des mesures ont été examinées pour lutter contre l'afflux des fonds illégitimes et pour la création de puissantes institutions financières capables de relever les défis économiques que les pays africains affrontent.

La tenue de ces réunions pour la première fois en Egypte intervient en réponse aux efforts égyptiens déployés pour renforcer ses relations avec les pays africains et pour élargir les perspectives de coopération, notamment sur le plan économique, de sorte à servir les intérêts de l'économie nationale et à répondre aux aspirations des peuples africains à davantage de croissance et de prospérité.

Le Premier ministre avait de son côté affirmé l'engagement de l'Egypte à contribuer avec force au développement de l'Afrique. L'Egypte a signé l'accord de libre-échange africain, ce qui contribue à développer la coopération dans le continent noir et à élargir les perspectives de coopération, a-t-il fait savoir.

en relation