La tête de Khâemouaset

Dalia Hamam Jeudi 22 Août 2019-16:27:12 Archéologie
La tête de Khâemouaset
La tête de Khâemouaset

Cette photo montre la tête d'une statue de Khâemouaset qui estle quatrième fils de Ramsès II et le deuxième de la seconde grande épouse royale Isis-Néféret. Il est inhumé au sérapéum de Saqqarah. Il devient prince héritier à la mort de son frère aîné, Ramessou. Khâemouaset laisse au moins trois enfants qu'il a eu d'une épouse restée pour le moment anonyme :  Ramsès, l'aîné, qui le secondera dans ses fonctions de grand pontife de Ptah, Hori Ier qui suit la carrière religieuse de son père et deviendra à son tour grand prêtre de Ptah à la fin du règne de son grand-père Ramsès II  et Isis-Néféret III, qui a peut-être épousé Mérenptah son oncle, le 13e fils de Ramsès II et qui succède à ce dernier. Dès l'Antiquité, Khâemouaset sert de base à l'élaboration du personnage de Setné qui apparaît dans deux récits conservés sur un papyrus en démotique datant du IIIe siècle avant notre ère et connu sous le nom de « cycle de Setné » . Il y devient un magicien qui parcourt les nécropoles en quête de secrets magiques pour son profit personnel, mais se trouve vite dépassé par les forces auxquelles il a affaire, formant « un véritable prototype de l'apprenti-sorcier ». Vers l'âge de vingt ans, il est nommé prêtre sem de Ptah, chargé du culte des taureaux sacrés. Il décide très vite de modifier et codifier le principe de la mise au tombeau des Apis. Il fait creuser la petite galerie du Sérapéum à Saqqarah donnant accès à plusieurs salles, afin que chaque taureau eût son propre caveau, et crée un temple destiné à la célébration des rites funéraires de tous les Apis décédés.  Il s'intéresse également aux édifices érigés par ses ancêtres. Il entreprend des recherches sur les sites de Gizeh, Saqqarah et Abousir, s'occupant ainsi des pyramides de Djéser, Chepseskaf, Ounas, Sahourê et du temple solaire de Niouserrê.

en relation