La tombe TT11de Djehouty

Dalia Hamam Jeudi 07 Mars 2019-17:29:13 Archéologie
La tombe TT11de Djehouty
La tombe TT11de Djehouty

Il fut gardien du trésor royal et de son fonctionnement au cours de la XVIIIe dynastie(1549-1295), sous le règne de la reineHatchepsout(1479-1457). Le tombeau est situé à proximité de TT12, relié à lui par un troisième tombeau, TT399. Des fouilles récentes ont permis de mettre au jour une sépulture, datant du Moyen Empire(2022-1650), d'un homme connu sous le nom de Iker. Une mission de fouilles espagnole a découvert une seconde chambre funéraire. La chambre est décorée sur deux de ses murs, pour la plupart des textes du Livre des morts. Une image de la déesse Noutorne le plafond.

En 2009, une mission espagnole travaillant à Dra Abou El-Naga, sur la rive ouest de Louxor, a découvert une nouvelle chambre funéraire dans la tombe de Djehouty (TT11) lors de travaux de restauration. Djehouty était le surveillant de la trésorerie sous le règne d'Hatchepsout.

L'équipe espagnole, dirigée par le docteur José Galán du Centre national de recherche de Madrid, fouille le site depuis 2002, et avait découvert un puits de 3 mètres de profondeur, dans une première chambre funéraire, à la fin de la saison 2008. C'est au début de la saison 2009, qu'ils ont découvert cette nouvelle chambre funéraire, accessible par ce puits.

Deux de ses murs sont décorés avec les textes du Livre des morts et le plafond porte une fresque de la déesse Nout. Les noms de Djehouty et des membres de sa famille sont intacts dans cette partie du tombeau, alors qu'ils avaient été effacés dans les parties supérieures. Cette découverte est remarquable, seulement quatre autres chambres funéraires décorées du Livre des morts datant de cette époque sont connues à ce jour.

A l'entrée de la chambre basse, l'équipe espagnole a trouvé cinq boucles d'oreilles en or et deux anneaux d'or, qui date de la XVIIIe dynastie et qui ont probablement appartenu à Djehouty ou à un membre de sa famille.

Zahi Hawass, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes, a fait observer que seul un petit nombre d'objets provenant de cette tombe sont connus, car la plupart du matériel funéraire a été détruit par un incendie dans l'Antiquité. José Galán a ajouté que la découverte de cette chambre va permettre d'améliorer notre compréhension des croyances religieuses et funéraires de la XVIIIe dynastie et de la vie de l'élite de la cour de la reine Hatchepsout.

en relation